Bilan d’Avril et to-do de Mai

Ce bilan de mois d’avril sera…comment dire ? Légèrement expéditif. Je n’avais que deux objectifs précis que je n’ai pas (mais alors vraiment pas) tenus. J’avais d’ailleurs fait une to-do assez light pour justement me concentrer sur ces deux objectifs. Force est de constater que même avec une version allégée, cette liste est rarement tenue. Alors, je pourrais prétendre que le trop-plein de chocolat à Pâques, les cinquante ans d’un parent proche ou encore le mariage d’une amie y sont pour beaucoup dans cet échec cuisant mais la vérité (puisque je veux totalement être transparente avec vous) c’est que je n’avais pas la motivation. Malgré tout, ce mois d’avril reste très positif niveau écriture.

Finir le premier jet de mon roman

J’étais censée profiter du camp nanowrimo qui s’étendait du 1er avril au 30 avril pour terminer le premier jet de mon nouveau roman. Si vous ne savez pas ce qu’est le camp nanowrimo, je vous invite à lire la mini-présentation que j’en ai faite dans cet article. J’avais estimé que ce brouillon compterait 30 000 mots. J’ai donc fixé mon objectif à 30 000. Globalement, mon nano avait assez bien commencé. J’écrivais mes mille mots quotidiens. Certains jours, il arrivait même que je dépasse l’objectif journalier. J’ai écrit jusqu’à 13 000 mots puis mon côté droit du cerveau s’en est mêlé et m’a soufflé une nouvelle idée de roman. Vous savez cette phase où une nouvelle idée germe dans votre esprit et qui semble bien plus prometteuse que le projet d’écriture sur lequel vous travaillez en ce moment. Eh bien j’étais en plein dans cette phase. Submergée de doutes, j’ai raté un premier jour où j’ai fait une tonne de recherches pour arroser cette fameuse graine, puis un deuxième, un troisième et après une semaine sans écrire une seule phrase, j’ai définitivement enterré mon camp nanowrimo. RIP. Je pense d’ailleurs à vous écrire un article où je décortique point par point cette douloureuse expérience du nanowrimo.

S’amuser en écriture

Alors, je n’ai toujours pas acheté le livre de Faly Stachak que je convoite, en revanche j’ai écrit un article sur ma réponse à la question “peut-on apprendre à écrire ?” que vous trouverez ici. Cet objectif est partiellement passé aux oubliettes car je ne me suis pas procuré le fameux ouvrage mais j’ai un nouveau hobby actuellement : la micronouvelle ou la nano-fiction. Dans mon incommensurable générosité, je veux bien vous en partager quelques-unes que j’ai écrit. Il s’agit de très courtes fictions qui tiennent à peine dans un tweet. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaires.

Il avait indiqué sur son profil être passionné de jardinage. Curieux, pensa-t-elle pour un mec de son âge. Ce n’est que lorsqu’il l’invita chez lui qu’elle comprit. Ce soir-là, elle fit la connaissance de Marie-Jeanne.

Elles se plaisaient à dire que jamais rien ne pourrait briser leur amitié. L’une comprit en un message qu’elles partageaient bien plus que leurs secrets de beauté.

Il comprit bien des années plus tard que le monstre n’était pas sous son lit mais dans la chambre d’à côté.

Qu’ai-je fait d’intéressant ce mois-ci ?

Correction de mon recueil de nouvelles Si J’avais su

J’ai enfin achevé la correction de ce recueil. J’ai choisi de retracer dans un article qui sortira ce samedi tout le chemin parcouru du premier jet au manuscrit en passant par les retours des bêtas-lecteurs. ET….J’ai soumis ce manuscrit à des maisons d’édition. Je me suis jetée à l’eau et me suis dit que je n’avais pas grand-chose à perdre à tenter l’édition traditionnelle. Quand j’ai envisagé l’écriture comme un métier que je pourrais exercer, je me suis mise à rêver d’autoédition. À présent que je suis face à un manuscrit, je me dis pourquoi pas ? Après tout, pourquoi ne pas tenter ? Peut-être que sur un hasard malentendu…Non, plus sérieusement, je me suis pas mal questionnée et renseignée sur l’autoédition et ai décidé que s’autopublier est un travail de longue haleine que je ne suis pas prête à fournir pour le moment. Mais qui sait ? Peut-être changerais-je d’avis dans quelques temps. Malgré mes objectifs non atteints, ça reste un mois très positif pour moi car j’ai mené mon premier projet d’écriture jusqu’au bout et que j’ai, par ailleurs, osé le soumettre à des éditeurs.

Fin de Je n’ai pas oublié

La semaine dernière, j’ai publié la dixième et dernière partie de Je n’ai pas oublié. J’ai commencé la série en février et ça a été un vrai plaisir pour moi de l’écrire. Si vous êtes nouveau, vous pouvez retrouver cette série ici. Je n’ai pour le moment aucune idée de ce que je vais vous proposer sur le site comme écrits mais j’y réfléchis.Est-ce que ce sera une série avec une nouvelle histoire ? Des nouvelles indépendantes des unes des autres ? Des micro-fictions. Je suis en pleine réflexion.

C’est quoi la suite ?

Reprise oblige la to-do list sera beaucoup plus fournie pour ce mois de mai.

Entamer la correction et la relecture de mon premier roman

Souvenez-vous, il y a un peu plus de deux mois j’ai terminé le premier jet de mon roman. Il s’agit du premier roman que je termine. Il a donc une saveur toute particulière pour moi. Après l’avoir laissé reposer plusieurs mois, il est temps pour moi de me plonger dans la relecture et la correction de ce roman. J’ai déjà une petite idée des grosses modifications que je vais apporter sur l’intrigue et les personnages secondaires.

Je sais d’ores et déjà que cette relecture sera bien plus fastidieuse et intense que celle de mon recueil. Premièrement, il s’agit d’un roman de plus de 250 pages et non plus d’un recueil de nouvelles d’une centaine de pages. Deuxièmement, les changements au niveau du fond auront une grande incidence sur toute l’histoire, donc il y aura pas mal de scènes à ajouter ou à supprimer. Contrairement au recueil de nouvelles où ces dernières étant toutes indépendantes, la modification de l’une n’avait aucune incidence sur la nouvelle suivante.

Continuer les recherches et commencer l’écriture de mon nouveau projet d’écriture

Je vais continuer d’alimenter de mes recherches la nouvelle idée de roman que j’ai. Le but à la fin de ce mois est de me sentir fin prête pour me lancer à corps perdu dans l’écriture du premier jet. Je ne vous cache pas que j’angoisse à l’idée d’écrire ce roman parce qu’il est totalement différent de ce que j’ai l’habitude d’écrire et surtout il traite d’un univers que je connais très peu. Je ne négligerai donc pas la phase de recherche qui sera déterminante dans la construction de l’intrigue et de l’histoire. Si vous êtes dans le même cas que moi, je vous recommande de lire l’article sur comment faire des recherches pour son roman que j’ai écrit il y a quelque temps.  

Commencer la publication de mon projet nanowrimo avorté

Je n’ai pas oublié (sans vilain jeu de mots) le projet d’écriture avorté du nanowrimo, je compte même l’exploiter mais différemment. J’envisage très sérieusement de proposer ce roman en série littéraire sur les plateformes type wattpad ou encore scribay, ne soyez donc pas étonné de le voir prochainement.  

Voilà vous savez désormais ce que j’ai prévu de réaliser en mai.

Et vous quels sont vos objectifs pour ce mois-ci?

Crédit photo : Tanalee Youngbloo sur Unsplash

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s