Histoires courtes pour ceux qui n’aiment pas lire

Merci Seigneur c’est Vendredi et la nouvelle que je vais vous annoncer va peut-être vous réjouir davantage.

Dans la vie, je suis une grande forceuse et quand j’aime j’évite tout bonnement de compter. Après avoir été foudroyée par un coup de cœur musical, je peux écouter des heures une chanson jusqu’à en perdre l’ouïe. Je suis capable d’engloutir le même plat pendant une semaine sans que ça ne me pose aucun problème. D’ailleurs pour tout vous avouer, ça fait deux jours que je ne me nourris que de dahl de lentilles corail. Un délice. Bref, vous avez compris l’idée.

En ce-moment, je me suis découverte une petite passion pour les micronouvelles, microfictions, nanofictions appelez-les comme vous voudrez. Il n’y a pas de définition officielle pour ce genre court voire très très court mais on parle d’une micronouvelle en dessous des 1000 mots au-dessus, il s’agit d’une nouvelle classique. En ce moment, j’en écris pas mal, certaines en dessous des 100 mots et je meurs d’envie de vous les partager.

Lorsque je finissais d’écrire ces histoires courtes, je les faisais toujours lire à mon mari et à une bonne amie. Je les bombardais d’histoires, ils les lisaient toujours et ils les adoraient. Pourtant, ce ne sont pas des lecteurs ni même du dimanche. Ils lisent très rarement. Du coup, ça m’a donné une petite idée de concept sympa que j’ai décidé d’appeler Histoires Courtes Pour Ceux Qui N’aiment Pas Lire (oui je sais c’est très long !). L’idée est de partager plusieurs de mes histoires courtes (- de 1000 mots) et d’autres micronovelistes si le cœur vous en dit.

J’avais d’abord pensé à m’exprimer sur ce blog comme je l’ai fait pour ma nouvelle Je n’ai pas oublié, puis je me suis ravisée. Je préfère les partager sur mes réseaux sociaux où l’on pourra interagir ensemble. J’ai songé à un temps à mon compte Twitter mais la limitation de caractères est assez contraignante, puis à Instagram (mais même soucis) et finalement je me suis laissée tenter par un compte Facebook que j’ai créé sous mon nom de plume Kea Ring. Pour le moment, je n’en ai posté que deux mais bien sûr, il y en a d’autres qui arrivent. Je vous invite donc à me suivre ici si vous souhaitez lire d’autres de mes récits.

En attendant, je vous souhaite un excellent week-end et vous laisse avec une des premières nouvelles que j’ai écrite il y a bien longtemps.

Tes yeux, ma bouche

Aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais eu aussi mal de toute ma vie que cette nuit-là.

Lundi 22 avril 2017, trois heures du matin (elle a jugé qu’il n’y avait pas meilleur moment pour chambouler ma vie). Après d’atroces souffrances, rendant minables les heures les plus sombres de mes menstrues douloureuses, je donne naissance à notre merveilleuse Mila, le fruit de notre amour. Le seul, l’unique.

Elle les avait à peine ouverts, que je les ai vus. Ces deux perles noires qui me contemplaient. Elle a tes yeux c’est une certitude mais sa bouche c’est tout moi.

Plonger mes yeux dans ce regard noir si profond m’a submergée dans un flot de souvenirs. Notre rencontre à l’école de la deuxième chance. En maths, le produit de deux nombres négatifs est positif. Deux coeurs meurtris comme les nôtres ne pouvaient que s’aimer à la folie. Nos étreintes ont annihilé nos douleurs passées laissant place à un bonheur dont on ignorait qu’il serait si fugace à l’instant T.

Son premier cri a marqué sa venue sur la terre. Celle que tu as quittée il y a à présent huit mois. Laissant cette graine, ce cadeau inestimé, germer dans mon ventre. Elle a éclos cette fleur éternelle ornant ton mausolée spirituel à tout jamais. Je t’ai aimé et n’aimerai plus jamais.

Écrivez-vous également des micronouvelles ?

Crédit photo : Hutomo Abrianto, man covering face with book sur Unsplash

2 réflexions sur “Histoires courtes pour ceux qui n’aiment pas lire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s