Comment exprimer les émotions et sentiments des personnages ?

Ainsi s’achève le dossier consacré au personnage et pour ce dernier article, j’ai décidé de vous parler de sentiments et d’émotions de vos personnages. Parce que vos précieux ne sont pas des êtres insensibles, dénués de tout sentiment (ou ils peuvent l’être, mais dans ce cas-là vous écrivez un épisode d’esprit criminel avec un putain de psychopathe), vous serez très souvent amené à transmettre à votre lecteur les émotions et sentiments de vos personnages.

Quelle est la différence entre les sentiments et les émotions ?

Avant toute chose, il est essentiel de distinguer les émotions et les sentiments. Si les premiers nourrissent effectivement les seconds, il ne s’agit pas pour autant de la même chose. Et il arrive bien souvent qu’on les confonde. Zoom sur leurs définitions pour éclaircir ce point. 

Voici ce qu’en dit le Centre National de Ressources textuelles et lexicales (CNRTL)  

L’émotion est une conduite réactive, un réflexe, involontaire vécue simultanément au niveau du corps d’une manière plus ou moins violente et affectivement sur le mode du plaisir ou de la douleur.

Le sentiment est un état affectif complexe, assez stable et durable, composé d’éléments intellectuels, émotifs ou moraux, et qui concerne soit le « moi » (orgueil, jalousie…) soit autrui (amour, envie, haine…)

L’émotion est un état passager, une réaction déclenchée par un stimulus quand le sentiment est nourri d’émotions, mais entretenu, durable, perturbant les pensées. Le sentiment n’est pas stimulé. En revanche, un sentiment peut être développé par une succession de diverses émotions.  

Par exemple, une femme surprend son mari en flagrant délit d’adultère. Elle pleure, elle est triste. C’est une réaction immédiate après avoir surpris son mari dans les bras d’une autre. Quelques jours, quelques mois voire quelques années après dans certains cas, elle ressasse ce souvenir qui aura une grande incidence sur ses pensées et relations futures. En couple, elle a un sentiment de peur. Elle craint que l’infidélité ne se reproduise. Elle peut également ressentir de la jalousie et de la colère. Conclusion : elle est angoissée. Elle est terrifiée à l’idée d’être de nouveau cocue.

Partant de cette distinction, vous n’allez pas du tout exprimer ces deux états psychologiques de votre personnage de la même manière. 

Pourquoi est-ce si important d’exprimer les émotions et sentiments des personnages de roman ?

  • Pour augmenter l’empathie de votre lecteur pour votre personnage
  • Pour rendre son personnage mémorable
  • Pour montrer le cheminement psychologique de votre personnage (je vous recommande de lire mon article sur l’arc du personnage si ce n’est pas déjà fait) 
  • Pour dépeindre les réactions face aux événements. Nous traversons tous des épreuves et votre personnage n’échappe pas à la règle. Exprimer ses émotions illustre les réactions de votre personnage face aux épreuves que l’on peut être amenés à traverser.

Quels sont les principes de base pour bien exprimer les émotions et sentiments de ses personnages ?

Créer un stimulus (le déclencheur)

Une action entraîne une réaction. L’émotion est une réaction physique déclenchée par un stimulus. Il vous faut donc un stimulus, un événement qui va faire réagir émotionnellement votre personnage.

Par exemple, une nouvelle direction est mise en place au boulot de Luna et ce chamboulement entraîne le départ (volontaire ou non) de nombreux collègues. L’ambiance est morose et Luna n’est pas très contente (triste) de la tournure que prennent les événements.  

Respecter le principe show don’t tell

Cette fameuse règle je vous la martèle, mais c’est pour qu’elle ne quitte jamais votre esprit. Je veux que vous l’ayez en tête comme une vieille rengaine. Il vaut mieux montrer que dire explicitement les choses. 

Par exemple, vous n’allez pas dire que Assa est angoissée. Vous allez montrer qu’Assa est angoissée. Comment ? Vous avez deux façons de procéder. 

  • En décrivant les expressions physiques extérieures, celles qui sont visibles par une tierce personne : les gouttes de sueur, les tremblements ou encore  les dents qui s’entrechoquent. 

Dans le cas d’Assa, on parlerait peut-être de ses ongles rongés presqu’au sang. 

  • En détaillant les expressions physiques intérieures, celles que seul le personnage peut ressentir : c’est le cœur qui bat, la gorge et l’estomac qui se nouent ou encore les jambes qui s’alourdissent. 

Assa peut être prise de tremblements, de sueurs froides dès qu’elle approche de son bureau ou qu’elle ouvre sa boîte mail. 

Ne sous-estimez pas les silences, les non-dits 

Bien souvent, les silences et les non-dits en disent long sur ce que ressentent vos personnages, n’hésitez pas à en user. 

Utilisez les 5 sens 

Si vous avez lu mon article sur comment ne plus rater ses descriptions, vous savez que l’utilisation des 5 sens est un impératif pour une description riche et complète. Lorsque vous cherchez à retranscrire les émotions et sentiments de votre personnage, vous allez user des 5 sens, peut-être pas de tous à la fois, mais de quelques-uns pour appuyer vos propos. 

Tenez compte des aspects culturels

Si vous avez l’habitude de créer des personnages de divers horizons, sachez que l’aspect culturel peut entrer en jeu dans la réaction de vos personnages. 

Par exemple, le décès n’est pas célébré de la même manière dans les différentes cultures qui peuplent cette terre. De même que l’expression des sentiments. Il vous faudra donc veiller à ces points-là si vous écrivez des personnages culturellement différents

Comment exprimer les sentiments ? 

Illustrer les sentiments que ressent le personnage est un peu plus complexe qu’illustrer l’émotion, car c’est un état psychologique durable et qui évolue dans le temps. Le sentiment peut être généré par une ou plusieurs émotions, mais est entretenu par des gestes, des actions et des pensées. C’est une construction mentale. De même, les sentiments provoquent des émotions. Bref, les deux aspects s’entremêlent.  

Voici une méthode simple qui peut vous aider à créer à la fois les événements qui déclencheront les émotions chez votre personnage et à définir le schéma sentimental de votre personnage au cours du récit. 

Reprenons l’exemple d’Assa. Assa est angoissée au travail. L’angoisse n’est pas une émotion ; elle est un sentiment qui mêle plusieurs émotions : la colère, la tristesse et la peur. 

Vous pouvez commencer par lister des événements qui vont déclencher des émotions chez votre personnage et entretenir cette angoisse. Ces événements pourront être l’élément perturbateur et/ou les péripéties.

  • Premier événement : l’arrivée d’un nouveau directeur qui chamboule toute l’organisation. Des têtes commencent à tomber.  Le départ de très bons collègues attriste et l’énerve Assa. 
  • Deuxième événement : Elle fait une bourde au boulot et est convoquée par son nouveau chef qui lui fait clairement comprendre qu’elle est sur la sellette. Cette nouvelle l’inquiète. Assa a peur. 

Rappelez-vous, montrez, mais ne dites pas explicitement.

Vous avez, à présent, les événements pour alimenter le sentiment d’angoisse d’Assa. Assa est triste et a peur de perdre son boulot. Maintenant, il faut déterminer les éléments qui vont retranscrire cette angoisse (bien sûr c’est une liste est non exhaustive). 

  • Une perte d’appétit 
  • Une perte de concentration dans sa vie sociale
  • Des accès de colère 
  • Des pensées centrées sur le boulot 
  • Des pensées constamment tournées vers la peur de l’avenir pour ses enfants. Des questions du type « que vais-je faire de mes enfants si… ? » 
  • Des cauchemars du boulot 
  • Des préoccupations financières

Bien sûr, vous allez distiller ces éléments ici et là dans votre récit. Le sentiment est durable et évolutif, il pourra se renforcer ou perdre en intensité en fonction des pensées, de l’environnement et des événements. 

Comment trouver l’inspiration pour parfaitement exprimer les émotions des personnages ? 

Puisez dans votre expérience personnelle

C’est quelque chose que je fais très souvent. J’essaye de me remémorer comment je me suis sentie dans diverses situations. Comment je réagissais quand j’étais amoureuse, énervée ou heureuse. 

Inspirez-vous de votre entourage 

Il y a une limite dans l’inspiration de votre propre expérience : le personnage a peut-être un caractère différent du vôtre et votre façon de réagir face à un événement peut-être incohérente avec le caractère de votre personnage. La solution est donc de s’inspirer de votre entourage qui vous offre un éventail non négligeable de personnalités et tout autant de réactions et de façons singulières d’exprimer ses sentiments et émotions. 

Cultivez-vous 

Regarder un film ou une série, lire un livre vous permet également de remarquer des détails sur les émotions des personnages. Apercevoir une micro-expression, lire la description d’une douleur suite au décès d’un proche.

Documentez-vous 

La recherche pour son roman est une étape importante dans l’écriture d’un roman comme je l’évoquais dans cet article. Plusieurs ressources peuvent vous permettre d’appréhender les émotions et sentiments déclenchés par une épreuve que vous n’auriez pas vécue. 

Par exemple, vous mettez en scène une femme qui tente de se reconstruire après la mort brutale de sa famille. Vous pouvez bien évidemment imaginer la douleur terrible qu’un tel événement doit provoquer chez une personne, mais pour être au plus proche de la réalité (parce que comprendre n’est pas vivre) vous allez lire des témoignages, lire un livre psychologique qui traite de ce sujet ou un article. Bref, vous allez vous documenter pour être au plus proche de la réalité. 

Voilà c’est tout pour ce dossier consacré au personnage, j’espère sincèrement que ces différents articles pourront vous aider dans la création de vos personnages. N’hésitez pas à lire mes deux autres dossiers sur la nouvelle et l’intrigue si ce n’est pas fait. La semaine prochaine, je vous proposerai un article assez différent de ce que je fais d’habitude en espérant qu’il vous plaira.

Qu’avez-vous pensé de ce dossier et qu’aimeriez-vous que j’aborde comme sujet de dossier la prochaine ? Votre avis m’intéresse énormément. Si vous êtes du genre timide, n’hésitez pas à me poser des questions dans mes contacts.

Crédit photo : Tom Pumford, man wiping his tears sur Unsplash

2 réflexions sur “Comment exprimer les émotions et sentiments des personnages ?

  1. Vos articles « conseils d’écriture » sont toujours hyyyper complets et structurés, c’est impressionnant 😮
    Perso j’ai du mal à me figurer les émotions comme un phénomène explicable de façon méthodique, déclenché par un évènement X et ayant des conséquences Y, donc quand j’écris je fais plutôt au feeling 😅
    Pour le prochain sujet de dossier, personnellement j’adorerais lire des articles consacrés à la réécriture/ correction d’un manuscrit, particulièrement à comment organiser ses réécritures. Je suis en train de planifier mes propres corrections et c’est le bazar complet, alors je pars en quête de trucs et astuces sur les internets 😂
    Merci pour ce dossier personnages ma foi fort utile, et une bonne soirée 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce beau compliment ☺️! Je comprends totalement ce que vous voulez dire. J’ai tendance à tout me noter, je suis incapable d’écrire sans savoir ce qui se passe dans le récit, j’ai déjà tenté mais je suis complètement bloquée.😕

      Merci pour votre propal de sujet. En attendant, j’ai écrit un article du 1er jet au manuscrit qui traite un peu de la correction et de la relecture https://madamekearing.com/2019/05/04/du-premier-jet-au-manuscrit/.

      Bonne lecture et bonne soirée à vous 😁

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s