Oser se lancer dans l’écriture

Vous devez déjà être au courant, mais je vous le répète quand même. 1 français sur 3 aimerait écrire un livre. Vous prenez trois de vos collègues et parmi eux une personne nourrit secrètement le désir d’écrire un roman, parfois depuis des années. Bien que l’offre de roman soit quasiment saturée, la production de livres n’a jamais été aussi forte que ces dernières années, il est quasi certain que le français sur 3 n’a pas réalisé son rêve d’écriture.  

Qu’est-ce qui le bloque ? 

L’inaction qui nous caractérise beaucoup, nous êtres-humains, est domptée par la peur et le doute. Ça peut paraître bateau, mais dans la majorité des cas, les personnes ne s’autorisent pas à rêver parce qu’elles ont avant tout peur. Peur de l’échec, peur du ridicule, peur du regard des autres. Elles n’assument pas qui elles sont réellement et préfèrent se terrer dans un moule préconçu et pour apparaître comme “normal” aux yeux de la société, d’autant plus si vous avez grandi en France où l’échec est très mal perçu

Rappelez-vous en cours quand vous pensiez avoir la bonne réponse, que tout fier vous brandissiez votre main et qu’au final votre réponse n’était pas la bonne. Souvenez-vous des réactions. Qu’elles étaient-elles ? Le plus souvent les élèves et même le prof se foutaient de vous. On relevait davantage votre échec que votre courage à tenter et à prendre la parole. Puis, les fois d’après, vous avez préféré vous abstenir de répondre même si vous déteniez les bonnes réponses. A contrario dans les pays anglo-saxons, l’échec est beaucoup plus valorisé qu’en France. 

Cette peur du ridicule est typiquement ce qui nous paralyse et nous empêche d’agir pour atteindre nos objectifs. Je préfère ne pas tenter plutôt que de me lancer et peut-être me ridiculiser. Résultat, on ne fait rien. Et on laisse le train de la vie partir. Laissez-moi vous dire que je suis persuadée, qu’un beau jour, ce train finit par entrer en gare. Ce beau jour peut arriver à 20, 30 ou 60 ans. Ce beau jour est celui où vous réalisez que la vie que vous menez ne vous convient pas, que vous aviez de grands rêves et que vous les avez abandonnés au profit de ceux des autres. Vous regardez en arrière et regrettez amèrement le temps que vous avez gaspillé à ne pas faire ce que vous aimiez. Je pense qu’il n’y a pas pire sentiment que celui d’avoir l’impression d’être passé à côté de sa vie, de ne pas l’avoir vécue à fond comme on l’aurait souhaité. 

Aujourd’hui, vous êtes peut-être dans ce cas. Vous tergiversez, vous hésitez. L’appel de la plume vous picote les doigts. Et bien lancez-vous ! Allez-y, vous ne le regretterez pas, bien au contraire. L’idée de cet article sera essentiellement de vous donner quelques petites astuces pour ne pas faire toute une montagne de ce nouveau départ. 

Foncez ! 

“Si vous rêvez d’écrire un livre c’est probablement que vous devriez le faire.” 

Mon premier conseil est de foncer. Commencez dès maintenant et n’attendez pas d’être dans les conditions parfaites, elles n’arriveront jamais. Si J.K Rowling avait attendu que le “temps lui soit favorable”, elle n’aurait jamais écrit Harry Potter.

Concentrez-vous sur pourquoi vous avez envie d’écrire

Mon rapport à l’écriture a énormément évolué au fil des années. Dans mon enfance/pré-adolescence, j’écrivais principalement pour le plaisir d’inventer des histoires. L’adolescence, elle, a plutôt été marquée par une écriture exutoire. J’’écrivais ce que je n’arrivais pas à dire au monde. Puis, vers l’âge adulte je suis revenue à mes premiers amours, l’écriture pour le plaisir de raconter des histoires, mais également avec une variante celle de traiter des thèmes qui me touchent et de présenter des personnages qui me ressemblent dans lesquels je pouvais me reconnaître. Au final, il existe tout un tas de raisons pour lesquelles nous avons envie d’écrire. Listez-les pour vous encourager à écrire et revenez-y régulièrement si vous traversez une panne d’écriture plus tard. Se sentir investi d’une mission envers soi-même ou envers le monde est un bon moyen de se lancer. 

Équipez-vous 

L’écriture a cet avantage d’être une activité peu coûteuse, dans la mesure où on peut l’exercer rien qu’avec un simple crayon et du papier. Mais en réalité, vous aurez quand même besoin d’un ordinateur, d’un dictionnaire, d’un bescherelle très souvent et parfois même d’outils d’aide à l’écriture. Vous aurez peut-être également besoin de vous équiper en ressources : farfouiller dans les blogs comme le mien pour trouver des conseils d’écriture, Vous pourriez, par exemple, lire mon article sur la préparation des romans (petite pub archi pas discrète). Vous pouvez aussi lire des livres de conseils d’écriture comme celui de Mémoires d’écriture de Stephen King. 

Commencez petit, voyez grand

Beaucoup sont terrifiés à l’avance par l’immensité d’une tâche. Effectivement, on ne va pas se mentir, je ne suis pas là pour ça, écrire un roman est un travail de longue haleine. C’est la raison pour laquelle, il vaut mieux y aller petit à petit sans se mettre une énorme pression. Dîtes-vous que le roman de Marquez Cent ans de solitude a bien commencé par un premier mot, puis une phrase, puis un paragraphe pour ensuite devenir un roman de 480 pages. Les genres littéraires sont diversifiés et vous n’avez pas besoin de vous lancer directement dans l’écriture d’un roman. Pourquoi ne pas tenter d’écrire une nouvelle ? C’est un format beaucoup plus court qui vous permettra de travailler l’intrigue mais également le style ? J’ai créé un dossier ici sur ce genre littéraire qui pourrait vous permettre de travailler efficacement votre écriture. 

Fixez-vous des objectifs réalistes 

Dans le paragraphe précédent je vous disais que tout commence par un mot. Au lieu de vous concentrer sur écrire 100 000 mots, concentrez-vous sur l’objectif d’écrire par exemple 1000 mots par semaine ou un chapitre sur le mois. Plus vous vous focaliserez sur des objectifs réalistes et atteignables, plus vous maintiendrez votre motivation. Fixez-vous un objectif et tenez-le. 

Inspirez-vous 

Je finirais par ce dernier point. Nourrissez-vous de votre environnement, de tout ce qui vous fait vibrer, des livres merveilleux que vous avez lus aux films et séries devant lesquels vous avez chillé. 

Inspirez-vous également de ces personnes qui ont eu le courage de réaliser leurs rêves.

Voilà, ces petites astuces que je voulais partager avec vous pour vous aider à franchir le pas et vous inviter à me rejoindre de l’autre côté du livre, celui où l’on invente des rêves et crée des univers. 

Et vous, avez-vous envie d’écrire ? Et si vous écrivez, comment vous est venu le déclic ? 

Crédit photo : Nick Morrisson sur Unsplash

6 réflexions sur “Oser se lancer dans l’écriture

  1. Aïe, aïe, 1 Français sur 3 ! Eh bien, la route est longue ! Bon, moi, j’ai déjà commencé à afficher un peu mon envie d’écrire, je commence petit par les nouvelles, et on verra la suite ! Merci pour l’article dynamique, effet coup de pied au cul, mais en douceur 🙂 ! Belle journée à toi, Sabrina.

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour ce bel article plein de merveilleux conseils qui poussent à aller vers nos rêves. J’ai déjà commencé en publiant un premier livre pour enfant mais j’ai beaucoup d’autres projets et ambitions et un peu de motivation comme tu viens de me donner n’est pas de refus 😀
    Alors encore merci 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s