Corriger la forme de votre manuscrit

Après le fond du roman, il faut s’attaquer à la forme, c’est-à-dire le style, le 3e pilier de votre roman. Tout comme la première phase, cette partie est également fastidieuse surtout si vous corrigez tout à la mano (vous-même quoi !).

Avant de commencer, voici quelques tips pour que cette séance de torture paraisse plus agréable.

  • Ne tentez pas de tout corriger d’un coup

Vous devrez agir méticuleusement et vous attaquez aux types de correction une par une. Pourquoi ? Tout simplement, parce que vous ne pouvez pas être concentrée à la fois sur la typologie, la grammaire, l’orthographe et sur la musicalité de vos phrases. Si vous faites tout en même temps, il y a forcément quelques erreurs qui vous échapperont. Vous voyez à la fin du Tetris quand vous êtes accablée parce qu’il y a bien trop de pièces et vous ne savez plus où donner de la tête, ba c’est comme ça que vous finirez.

  • Imprimez votre manuscrit

C’est un avis personnel et vous n’êtes bien sûr pas obligé de le suivre, mais moi certaines fautes me sautent aux yeux quand je les lis sur papier plutôt que sur un écran. Ça fait énormément de papier surtout si vous avez décidé de vous lancer dans un pavé, donc l’astuce est d’imprimer votre manuscrit quand vous êtes sur la fin de votre correction pour éviter un maximum d’avoir à réitérer l’opération.

  • Lisez à haute voix

Lire à haute voix permet de se rendre compte de la musicalité, du rythme des phrases, de la ponctuation manquante ou non et des fautes de français.

  • Pensez à corriger scène par scène ou chapitre par chapitre

J’étais tellement terrifiée par la charge de travail qui m’attendait que j’ai préféré découper la correction par chapitre. Ça me paraissait bien plus digeste et je me sentais moins accablée par cette phase.

Comment procéder ?

Traquez les répétitions

Il existe plusieurs figures de style de la répétition, d’ailleurs Martin de Narration et Caféine a écrit un excellent article sur ce sujet que je vous invite à lire. Mais les répétitions dont je parle ici n’ont aucun usage stylistique, bien au contraire.

La répétition est lorsqu’un même mot, un mot de la même famille ou un mot à la même consonance est répété plusieurs fois à quelques phrases d’intervalle (vous voyez je viens d’en faire une avec le mot répétition^^). J’ai énormément de répétitions dans mes textes et les débusquer me permet d’améliorer mon vocabulaire, car une répétition dans la majorité des cas est due à un manque de vocabulaire. Je suis donc contrainte de trouver un synonyme pour remplacer le mot répété.  

Remplacez les verbes ternes et tournures impersonnelles

Les verbes ternes sont des verbes utilisés dans tellement de situations qu’ils en deviennent extrêmement communs et n’apportent pas de précision au récit. Ce sont tous les verbes type « être », « avoir », « faire » ou encore « dire ». Bien souvent ces verbes ont besoin d’être renforcés par des adverbes pour apporter plus de précisions.

Par exemple,

Elle dit à son fils de descendre de la table.

Il hurla à son fils de descendre de la table.

Il faisait la vaisselle quand on sonna à la porte.

Il nettoyait la vaisselle quand on sonna à la porte.

Elle avait une robe à fleurs.

Elle portait une robe à fleurs.

Des souvenirs de voyage étaient sur la table.

Des souvenirs de voyage trônaient sur la table.

J’aurais également pu dire : « Des souvenirs de voyage traînaient sur la table ».

Le choix des mots n’est pas anodin. Le verbe « trôner » renvoie à une certaine grandeur. On imagine ces souvenirs de voyage exposés tels des trophées. En revanche, en lisant le verbe « trainer », on y voit du désordre, une importance moindre accordée à ces souvenirs de voyage qui apparaissent davantage comme des breloques qu’on achète dans une vieille boutique.

En tant qu’écrivain, vous devez être d’une précision chirurgicale.

Même remarque pour les tournures impersonnelles telles que « il y avait », « il y a », etc.

Il y avait des rats dans la cave.

La cave grouillait de rats.

Pour vous entraîner, relevez dans un court texte que vous avez écrit tous les verbes ternes et tournures impersonnelles, puis tentez de remplacer chaque mot imprécis. Au fur et à mesure, vous remarquerez qu’un verbe complexe rendra votre texte plus riche.

Alternez le rythme des phrases

Pour éviter qu’un texte soit trop monotone, vous devez vous assurer de l’alternance des différentes longueurs de phrase dans votre paragraphe. Éviter les enchaînements de phrases longues. Cela ne veut pas dire que vous ne devez faire que des phrases courtes, non il faut juste trouver un équilibre entre les phrases longues, moyennes et courtes.

Utilisez les expressions avec parcimonie

Encore une fois, ce n’est que mon avis personnel, mais je ne supporte pas de lire un texte truffé d’expressions toutes faites qui en deviennent presque clichées. Bien sûr, j’ai déjà utilisé des expressions bien connues dans mes textes, mais celles-ci pouvaient se compter sur les doigts de la main. Je n’ai pas réellement d’astuces pour palier à ce problème si ce n’est celle-ci : si tombez sur une expression très courante, supprimez-la.

Corrigez les fautes de français

Elles sont de plusieurs ordres : orthographe, grammaire, syntaxe, conjugaison, etc… Moi, mon gros point faible c’est la concordance des temps. Sincèrement, je vous recommande de déléguer cette tâche à un professionnel, pas à votre superbe amie, prof de français, parce que même si vous êtes ultra calé à force d’avoir la tête dans votre roman, votre cerveau finira par corriger automatiquement les fautes et vous ne les percevrez plus. Avec un professionnel, vous êtes garanti d’avoir un rendu propre.

Soignez la ponctuation

La ponctuation précise le sens de la phrase et facilite la compréhension du texte. Une ponctuation désastreuse peut totalement altérer la clarté de votre manuscrit. Le meilleur moyen de rectifier ce problème est de lire à voix haute votre texte tout en respectant votre ponctuation initiale. Si, par exemple, vous êtes essoufflée après avoir lu une de vos phrases alambiquées, c’est qu’il lui manque quelques virgules ou qu’elle est tout simplement trop longue.  

Respectez la mise en forme classique

Après avoir opéré toutes ces corrections, il ne vous restera plus qu’à mettre en forme votre manuscrit en suivant les règles typographiques, et ce quelque soit votre mode de publication.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Et vous, quelle partie vous terrifie dans la correction de votre manuscrit ?

Crédit photo : Felipe Furtado, sticky notes on paper document beside pens and box sur Unsplash

8 réflexions sur “Corriger la forme de votre manuscrit

  1. J’avoue qu’en ce moment, je suis en réécriture d’une nouvelle sous forme d’album jeunesse, et j’en suis déjà à la 3ème version… je n’arrive plus à voir ce qui va, ou ne va pas, à vrai dire, j’en peux plus de mon conte ahah, il faut que je le laisse reposer, et effectivement, le voir sous format papier, ça aide (je l’ai fait pour ma pièce de théâtre , ça change tout !) Belle journée à toi, Sabrina.

    Aimé par 1 personne

    1. Je te comprends tellement. Arrive un moment où tu ne veux plus du tout plonger la tête dedans. Le pire c’est de faire une énième relecture et de trouver encore des fautes. Ça ne s’arrête jamais 😭

      Aimé par 1 personne

      1. Eheh, en fait, ce n’est pas une question d’orthographe ni de grammaire (je suis prof de français/fle, ça aide, même si on n’est pas à l’abri de coquilles ahah), mais c’est surtout, à force, on n’a plus d’objectivité sur son texte, on ne sait plus si c’est bien amené, si tout est bien transcrit, si son intention est respectée… et du coup, on en a ras le… de se replonger dedans ! Je laisse reposer un peu et je verrai avec de nouveaux yeux 🙂 Belle journée à toi, Sabrina

        Aimé par 1 personne

      2. Ah oui c’est vrai que ça aide ;). Au pire, si tu penses être bloquée et que tu n’as plus réellement d’objectivité, je te conseille de faire appel aux bêta-lecteurs ou à une tierce personne qui pourrait t’aiguiller. 🙂

        J'aime

    1. Hello! Merci beaucoup, je suis ravie que ces conseils puissent servir. Oui à force de relecture, on ne voit plus rien, c’est pour ça qu’il vaut mieux passer par une tierce personne.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s