#defi30joursecriture : Défi n°11

Dans mon esprit le mercredi c’est le jour des petits et pour le 11e défi j’ai décidé de m’en inspirer.

Défi du jour : Créer l’intrigue d’un dessin animé pour enfants

Pour être totalement transparente avec vous, j’ai un peu craqué quand j’ai proposé ce défi, mais je me suis dit que ça pouvait être intéressant d’imaginer le pitch d’un dessin animé pour enfants. Depuis quelque temps, j’ai une idée d’album jeunesse qui trotte dans ma tête et je me suis dit que ce défi était l’occasion de plonger un petit doigt dans la littérature jeunesse.

Pourquoi ce défi est-il intéressant ?

Ce défi vous permettra de vous sensibiliser à la littérature jeunesse.

Ci-dessous les règles de ce défi :

  • Relever ce défi avant 23 h 59
  • Partager sa contribution en postant en commentaire le lien de son texte ou en postant sur les réseaux sociaux avec le hashtag #defi30joursecriture. N’hésitez pas non plus à faire part de vos impressions sur le défi du jour en commentaires et/ou sur les réseaux sociaux.
  • Pas de restriction de temps, si ce n’est la journée.
  • Une restriction de temps, vous devez écrire votre texte en vingt minutes maximum.

Bien sûr, je posterais mon pitch de dessin animé dans la journée.

Voilà, bon courage pour ce défi. Hâte de découvrir vos intrigues de dessins animés.

Lire le texte de Celvie

Ma contribution

La première chose à laquelle Oremi pense d’habitude lorsqu’elle pose son sac à dos dans l’entrée c’est prendre son goûter. Entre deux calculs mentaux et dessins bizarres de la Préhistoire, elle ne cesse de penser à ce moment privilégié entre elle et… elle-même. Sa mère lui prépare toujours une petite compote de pomme qu’elle pose délicatement à côté d’une madeleine parfumée au zeste de citron. Oremi en raffole et ne s’en est jamais plainte. Seulement, cet après-midi-là quand Oremi est rentrée. Elle a déposé son sac dans l’entrée, puis s’est mise à rouspéter quand elle a aperçu son goûter habituel posé sur la table. Intriguée, sa mère lui demanda alors pourquoi elle faisait cette tête, elle qui adorait sa compote et sa madeleine. Oremi raconta que plutôt dans la matinée Uza se vantait d’avoir mangé un strudel aux pommes, une pâtisserie autrichienne. Oremi regarda alors sa compote avec dédain. Elle n’était même pas sûre que cette compote ait une quelconque provenance, excepté celle de l’usine. Elle aussi elle voulait goûter autrichien, manger béninois et se régaler sur des douceurs philippines alors sa mère but sa compote et mangea sa madeleine, puis elle lui promit d’exaucer son souhait. Le lendemain, en rentrant de l’école Oremi sentit dans le couloir une odeur de coco et de caramel. Elle trouva sur la table des gâteaux patate mauriciens. Le surlendemain, elle eut droit aux cookies américains. Puis, le vendredi, elle croqua dans les kré kré ivoiriens.

Chaque après-midi Oremi découvre les goûters d’enfants dans le monde.  

Maintenant qu’on est en off, on peut se l’avouer qu’elle est insupportable cette Oremi pourrie gâtée. Donc Mademoiselle exige d’être surprise à chaque après-midi et sa pauvre mère qui se plie en 4 pour lui faire plaisir.

Une réflexion sur “#defi30joursecriture : Défi n°11

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s