#defi30joursecriture : Défi n°26

Le défi du jour est un grand classique des jeux d’écriture.

Défi du jour : Prendre la 26e page d’un livre, lire la 1re phrase et écrire la suite

Je dois avouer que cette semaine est très marquée par des jeux où on part d’œuvres existantes. Pas besoin d’expliquer davantage. Vous devez prendre le livre de votre choix, celui que vous lisez ou le premier sur lequel vous tombez pour faire ce défi. La première phrase de votre texte doit bien évidemment être la 1re phrase de la page 26. Si la page 26 commence par un bout de phrase, vous devez prendre la suivante pour avoir une phrase complète. Que la phrase soit aussi courte que l’auriculaire ou aussi longue que votre bras, vous devez prendre l’intégralité de la phrase et ne pas en laisser une miette. À partir de cette phrase, c’est vous qui prenez le relais et écrivez la suite.   

Pourquoi ce défi est-il intéressant ?

Ce défi permet de faire preuve d’inventivité  

Ci-dessous les règles de ce défi :

  • Relever ce défi avant 23 h 59  
  • Partager sa contribution en postant en commentaire le lien de son texte ou en postant sur les réseaux sociaux avec le hashtag #defi30joursecriture. N’hésitez pas non plus à faire part de vos impressions sur le défi du jour en commentaires et/ou sur les réseaux sociaux.
  • Pas de restriction de mots
  • Pas de restriction de temps. Par exemple, votre texte ne doit pas être écrit en 30 minutes.

Lire le texte de Miss Avery

Lire le texte de Lucyle Maurice

Lire le texte de Celvie

Ma contribution :

Alors pour ce nouveau défi, c’est mon mari qui a eu la lourde tâche de désigner le livre dont j’allais piocher la 1re phrase de la 26e page. Et c’est tombé sur Délivrances de Toni Morrison, livre que j’ai lu et que j’ai beaucoup aimé. Bon clairement, j’ai galéré sur ce défi, la phrase ne m’inspirait pas du tout et j’ai pas mal écrit aujourd’hui donc je m’excuse d’avance pour ceux qui liront cette bouse monumentale.

— Dîtes-moi, qui aurait besoin d’un chauffeur qui bondit pour ouvrir la portière et démarrer à toute vitesse, chère mère ? demanda le jeune homme qui venait de monter dans la Peugeot 508 de Narcisse.

Narcisse se retint pour ne pas éclater de rire. Qui, en 2020, vouvoyait encore sa mère ? Il s’imaginait vouvoyer la sienne et esquissa un sourire lorsqu’il la vit très distinctement lui foutre une petite claque derrière la tête. Elle n’accepterait jamais autant de distances.

Le chauffeur regarda dans le rétroviseur arrière l’énergumène qui s’était pointé dans son VTC à République. Il n’avait pas la gueule du client habituel : l’étudiant sorti de soirée prêt à gerber tous ses ancêtres au moindre à-coup. Non, lui, le cheveu impeccablement coiffé et le col roulé si serré qu’aucun bout de chair ne dépassait se tenait parfaitement droit aussi immobile qu’un guetteur. Il avait raccroché avec sa mère, puis c’était mis à fixer Narcisse.

— Je crois que vous pouvez m’aider Narcisse.

Narcisse fronça les sourcils. Il lui restait encore une quinzaine de minutes à tirer avec ce petit con. Puis, il repensa à sa note, pour le moment, elle était à 5 étoiles pleines et il n’était pas question qu’elle bouge.

— Je peux vous aider en quoi, Monsieur… il regarda le nom sur son téléphone… Hippolyte ?  

— J’ai besoin que quelqu’un tue ma mère, Narcisse, elle est comment dire…

— Ahah très drôle

— Je suis très sérieux Narcisse, je veux que vous assassiniez ma mère. Je vais toucher un gros héritage, et il y a une très très grosse récompense à clé. Je suis sûre que vous pouvez m’aider.

— Écoutez Monsieur Hippolyte si j’étais tueur à gages, je ne serais pas chauffeur VTC. Maintenant, je vais gentiment vous déposer chez votre mère et vous lui ferez un énorme bisou.

Narcisse abandonna le jeune homme au pied d’un luxueux immeuble du 7e arrondissement de Paris. Hippolyte ne lui adressa pas un seul regard et ferma la portière de la voiture d’un coup sec.

Quelques semaines plus tard, Narcisse découvrit dans la rubrique faits divers du Parisien qu’un jeune homme de bonne famille avait soudoyé un chauffeur VTC pour organiser l’assassinat de sa mère. Il l’avait enfin trouvé son aide.

Et vous, quelle est la première phrase du roman que vous êtes en train de lire ? Pourriez-vous créer facilement une histoire autour ?

Sinon, je vous invite à rentrer dans mes petits papiers pour recevoir ma newsletter mensuelle et recevoir gratuitement ma nouvelle Une Envie d’Expresso à 5 Euros qui fait partie de mon recueil de nouvelles Si J’avais Su.

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

9 réflexions sur “#defi30joursecriture : Défi n°26

  1. Encore une super idée ! Jamais fait de writing prompt (je sais pas comment on dit en français) donc trop cool d’avoir essayé. Je profite aussi de ce commentaire pour te dire merci pour ce challenge, clairement, ça me sors de ma zone de confort et a faire des trucs auquel j’aurais jamais pensé 🙂 Merci merci merci ! Et bravo pour le challenge que ça te fait, j’admire ta motivation d’avoir fait ça ! Hâte de voir celui de demain !

    Aimé par 1 personne

    1. Anhhh merci ça me touche beaucoup vraiment tu ne peux pas savoir à quel point. Je suis contente qu’il t’amuse, moi-même je trouve que ça m’a permis de retrouver le plaisir simple de l’écriture. Je ferai sûrement une deuxième édition cet été ou à la rentrée. Je me tâte.

      Aimé par 1 personne

      1. Ah bah si tu fais une seconde édition j’en suis ! Pour ma part je trouve que ça permet aussi de faire autre chose que mon roman (que j’adore) dans la journée et je me rends compte que l’écriture d’autre chose me manque un peu ^^ bref un défi top !

        Aimé par 1 personne

Répondre à Kea Ring Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s