#defi30joursecriture n°2 : Défi n°18

Défi du jour : dimanche, un thème : patinoire

Le temps se rafraîchit, on nous parle déjà de Noël, c’est peut-être le bon moment pour écrire une petite histoire avec le thème de la patinoire.

Pourquoi ce défi est-il intéressant ?

Ce petit challenge oblige à faire preuve de créativité et à se dépasser pour inventer une histoire à partir d’un thème donné.

Ci-dessous les règles de ce défi :

  • Relever ce défi avant 23 h 59
  • Partager sa contribution en postant en commentaire le lien de son texte ou en postant sur les réseaux sociaux avec le hashtag #defi30joursecriture. N’hésitez pas non plus à faire part de vos impressions sur le défi du jour en commentaires et/ou sur les réseaux sociaux.
  • Pas de restriction de mots
  • Pas de restriction de temps si ce n’est la journée pour réaliser ce défi. En gros, ce texte ne doit pas être écrit en 30 minutes maximum par exemple.

Bon courage !

Lire le texte d’Irène

Lire le texte de Céline

Lire le texte de Lilly

Lire le texte d’antidote-epistolaire

Lire le texte de Lapinosor

Lire le texte de Farima

J’essaye de faire au mieux pour poster les contributions, mais il m’en manque certainement si vous ne retrouvez pas votre texte je vous invite à me l’indiquer en commentaires. Sinon pour les lecteurs je vous recommande de chercher le hashtag #defi30joursecriture

Ma contribution

Il a débarqué à Orly, un jeudi de décembre à 5 h 30 du matin. La région Parisienne était encore endormie seuls les valeureux de la France qui se lève tôt était affairée à décrasser, balayer, frotter les lieux que foulent les pieds des gens ingrats. Sa mère étant parmi eux, il avait été accueilli par une voisine qui avait noué le foulard et recouvert son pagne d’une si grosse doudoune qu’elle semblait l’engloutir entière.

Elle esquissa un large sourire auquel il répondit timidement ne sachant pas encore s’il était en train de rêver. Ses prières étaient enfin exaucées. Il était en Europe prêt à rejoindre « celle qui l’avait accouché » comme il aimait le répéter.

À Abidjan, on imaginait souvent la vie en Europe. Une vie plus douce, plus paisible, loin des galères du pays. Une vie si confortable que les soucis semblaient évanouis. Le ventre était plein et les poches remplies. Mais lui, quand il pensait à l’Europe, il songeait au vent froid de décembre qui s’engouffrerait sous ses chemises en pagne. Il rêvait de voir tomber la neige aussi blanche que le lait caillé du déguê. Puis, il se distinguait virevolter sur une patinoire, le sourire aux lèvres parmi d’autres enfants qui le regarderaient effectuer des figures spectaculaires.

5 réflexions sur “#defi30joursecriture n°2 : Défi n°18

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s