#defi30joursecriture n°2 : Défi n°20

Défi du jour : écrire un texte où il n’y a pas de O (lipogramme)

Finalement après le tautogramme, je pense que c’est celui-ci le plus compliqué : le lipogramme. Vous devez écrire un texte cohérent où ne figure pas la lettre O. Au cas où il vous prendrait l’envie de vous défiler parce que « impossible », sachez que Georges Perec a écrit un roman entier sans la lettre E dans La Disparition en 1969, donc vous n’avez pas d’excuses.

Bien évidemment plus le texte sera long plus l’exercice sera difficile.  

Pourquoi ce défi est-il intéressant ?

Ce classique des jeux littéraires permet de sortir de sa zone de confort et surtout d’enrichir son vocabulaire pour se creuser les méninges afin de ne pas proposer des mots interdits.

Ci-dessous les règles de ce défi :

  • Relever ce défi avant 23 h 59
  • Partager sa contribution en postant en commentaire le lien de son texte ou en postant sur les réseaux sociaux avec le hashtag #defi30joursecriture. N’hésitez pas non plus à faire part de vos impressions sur le défi du jour en commentaires et/ou sur les réseaux sociaux.
  • Pas de restriction de mots, mais gardez en tête que plus le texte sera court, plus facile l’exo sera
  • Pas de restriction de temps si ce n’est la journée pour réaliser ce défi. En gros, ce texte ne doit pas être écrit en 30 minutes maximum par exemple.

Bon courage à tous !  

Lire le texte de Lilly

Lire le texte de Kaynie

Lire le texte d’Emme Emme

Lire le texte de Lapinosor

Ma contribution

Je sais que je n’aurais pas dû. Je l’ai su immédiatement en tenant sa tablette entre les mains. Mais la lumière qui se dégageait de l’appareil m’a attiré tel le phare attirait les navires qui venaient s’écraser sur le rivage auparavant. J’ai essayé un premier temps de lutter quand l’écran de veille s’est affiché. J’ai dévié le regard et me suis remise à lire. Mais le tintement qui indiquait que quelqu’un venait de lui adresser un message me happa. Cette lumière, puis ce bruit distinct me suspendirent dans ma lecture. D’un geste brusque je refermais le livre et me rua sur la tablette. Les yeux écarquillés, afin de ne rien manquer, je défilais les messages, à la recherche d’un message, d’une phrase incriminante, d’un fait si grave qu’il serait inexcusable. En deux minutes, j’eus assez de preuves. Seulement, je me glénai dans mes draps, versa une cascade de larmes. Et bien sûr, quand il rentra, je ne fis rien, ne dis rien, semblable à cette attitude passive face aux dizaines d’infidélité précédentes.

Une réflexion sur “#defi30joursecriture n°2 : Défi n°20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s