#defi30joursecriture n°2 : Défi n°25

Défi du jour : dimanche, un thème : le tour du monde

Dernier dimanche, un thème du mois et aujourd’hui on se penche sur le tour du monde. Pratique, vu que toutes nos envies d’évasion sont légèrement compromises avec la crise sanitaire.

Pourquoi ce défi est-il intéressant ?

Ce petit challenge oblige à faire preuve de créativité et à se dépasser pour inventer une histoire à partir d’un thème donné.

Ci-dessous les règles de ce défi :

  • Relever ce défi avant 23 h 59
  • Partager sa contribution en postant en commentaire le lien de son texte ou en postant sur les réseaux sociaux avec le hashtag #defi30joursecriture. N’hésitez pas non plus à faire part de vos impressions sur le défi du jour en commentaires et/ou sur les réseaux sociaux.
  • Pas de restriction sur le nombre de mots mais les termes tour du monde doivent apparaître au moins une fois dans votre texte
  • Pas de restriction de temps si ce n’est la journée pour réaliser ce défi. En gros, ce texte ne doit pas être écrit en 30 minutes maximum par exemple.

Bon courage !

Lire le texte de Dalia

Lire le texte d’Irène

Ma contribution

Si je vous parle de ma rue, il faut que je vous parle de mon bâtiment et des âmes bienveillantes qui l’habitent. Certains aventuriers partent découvrir la Terre avec pour seul compagnon un sac à dos ceinturé à la taille. Moi, il me suffit de grimper les seize étages de mon immeuble pour faire le tour du monde. Bien sûr, si l’ascenseur daigne fonctionner.

Je vous inviterais d’abord au 3e étage boire un verre de punch coco chez Maryse sur une nappe de madras pendant qu’elle vous raconterait l’histoire de sa rencontre avec l’amour de sa vie aux Abymes.

Puis, nous monterions au 7e chez le très discret Monsieur Tan qui vous saluerait à demi-voix, mais qui vous offrirait généreusement de coudre l’ourlet de vos pantalons ou de réparer tout ce qui avait été brisé. Vous l’écouteriez à moitié parce que votre nez serait chatouillé par les effluves de cacahuètes grillées.

Les portes s’ouvriraient ensuite chez Laurence qui a passé près de quarante ans en région parisienne, mais dont le cœur est resté dans les Vosges, non loin du lac de Gérardmer. Chaque année, elle prétend qu’elle y retournera, mais c’est une année de plus où elle reste. Au fond elle adore ce quartier, mais ça, elle ne l’avouera jamais.

Arrivé au 12e étage, vous entendriez déjà quelques notes de zouglou s’élever dans le couloir et au milieu du salon vous seriez au cœur d’un débat panafricaniste de vieux tontons nostalgiques des luttes anticolonialistes et du temps des maquis politiques. Ils se plaindraient de la corruption, d’une jeunesse perdue, mais aussi synonyme d’espoir. Puis, Tonton Kouamé scanderait de libérer Gbagbo un verre de rouge à la main.

Je vous emmènerais au 15e étage un jour de l’Aïd pour goûter les délicieuses pâtisseries de Karima, pleines d’amandes, de pistaches, de fleurs d’oranger et de miel qui viendront délicatement enrober vos hanches pendant qu’elle vous racontera les secrets culinaires de sa mère et de sa grand-mère avant elle.

On arriverait enfin au seizième étage, chez moi. Je nous vous raconterai pas une histoire, mais des histoires. Celles de mes voisins, de mes voisines, de ces fils, de ces filles qui ont fait de ces années entre ces quatre murs des instants de joie et de bonheur inouï.

2 réflexions sur “#defi30joursecriture n°2 : Défi n°25

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s