#defi30joursecriture christmas : Défi n°8

Défi du jour : écrire un conte de Noël

Un conte est un récit de faits et d’aventures imaginaires. Quand on pense aux contes, on pense aux plus célèbres d’entre eux, ceux des Frères Grimm ou encore ceux de Disney.

Moi, je me remémore très souvent les contes ivoiriens que ma mère avait l’habitude de me conter plus jeune. Aujourd’hui je vous propose également d’écrire un conte, mais un conte de Noël. Un conte avec une morale ou pas qui se déroule à notre ère contemporaine ou pas. Ici ou ailleurs.

Quelques règles simples :

  • Relever ce défi avant 23 h 59
  • Partager sa contribution en postant en commentaire le lien de son texte ou en postant sur les réseaux sociaux avec le hashtag #defi30joursecriture.N’hésitez pas non plus à faire part de vos impressions sur le défi du jour en commentaires et/ou sur les réseaux sociaux.
  • Pas de restriction de mots
  • Pas de restriction de temps si ce n’est la journée pour réaliser ce défi. En gros, ce texte ne doit pas être écrit en 30 minutes maximum par exemple.

Bien sûr, je posterais mon texte avant minuit, mais je ne peux absolument pas vous dire à quel moment de la journée, tout dépend de ma motivation et de mon inspiration.

Voilà bon courage et j’ai hâte de découvrir vos contes !

Ma contribution

Comme à son habitude, elle avait soigneusement plié la serviette en forme de cornet de glace et l’avait glissée dans le verre à eau. Une mise en pli qu’elle avait piqué dans une des milliers de vidéos YouTube qu’elle visionnait. La belle vaisselle avait été sorti de son écrin, côtoyant sur la nappe de lin, pommes de pin, chemin de table en pagne et chandeliers astiqués. Elle avait épousseté les couverts et les disposait délicatement sur la table comme s’il étaient faits de porcelaine. La table était dressée pour 7 même si nous n’étions que six. Voyez-vous depuis plus de 7 ans maintenant à chaque repas, elle gardait un couvert pour lui à la place qu’il occupait quand il vivait encore sous ce toit. Même l’étoile du berger ne trônait plus sur le sommet du sapin. Maman l’avait retirée pour lui laisser le privilège de l’accrocher de nouveau le jour où il reviendrait. C’était le moment qu’il préférait dans Noël petit : monter sur un tabouret, se hisser sur la pointe des pieds et déposer l’étoile. Même les cadeaux ne lui procuraient pas autant de joie. Ni même les gros flocons de neige qui venaient blanchir les allées bétonnées.

J’avais le sentiment que mon grand-frère n’était jamais réellement parti, qu’il était toujours là rompant le jeûne avec nous et décorant le sapin de Noël. Malgré son départ, un soir d’hiver avec un simple sac à dos pour seul bagage, Maman après toutes ces années espérait toujours son retour. Moi, j’étais admirative de sa détermination. Est-ce ça l’amour d’une mère ? Un amour si fort qu’il irait à l’encontre de l’entendement, qu’il continuerait d’espérer même quand tout espoir semblait anéanti, qu’il exprimerait sans relâche son amour incommensurable pour son enfant bien qu’il ait choisi de lui tourner le dos. Mon frère était parti parce qu’il ne supportait plus le regard contrit de mes parents lorsqu’il ne parvenait pas à cacher son manque de cocaïne. Il avait tant de fois essayé d’arrêter et autant de fois il avait échoué. Et à chaque échec, c’était le regard de ma mère qui s’éteignait davantage, affligée de ne pouvoir aider celui qu’elle avait pourtant porté et élevé. Alors, il est simplement parti. Et depuis, elle lui prévoyait toujours une place à table ; ce qui avait le don d’exaspérer mon père.

— Tu n’as pas fini un peu ? Ce drogué est parti. Alors arête un peu de garder ses couverts comme s’il allait passer le pas de la porte et s’asseoir avec nous, lança-t-il en commençant à débarrasser la place du souvenir.

— Laisse-ça, s’emporta ma mère. Cette fois, il y aura vraiment quelqu’un à cette place.   

— Qui ça encore ?

— Moi papa, répondit une voix familière dans le couloir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s