Les 20 types d’intrigues universelles selon Ronald B. Tobias

Comme je vous l’avais annoncé la semaine dernière, je débute un dossier sur l’intrigue dans le roman. Mercredi dernier le premier article de cette série abordait la construction d’une intrigue de roman. Si vous ne l’avez pas lu, je vous invite à le faire ici

Aujourd’hui, il s’agira davantage de vous aiguiller en vous présentant des structures narratives types, recensées par le romancier Ronald B. Tobias. Ce dernier a identifié 20 types d’intrigues universelles qu’on retrouve dans la majorité des récits dans son guide 20 Master plots and how to write them

Ces types d’intrigue sont intéressants car elles vous permettent concrètement d’obtenir un premier squelette pour construire la vôtre. Par la suite, il s’agira d’aller bien au-delà de cette structure rigide pour proposer une œuvre singulière. 

1.La quête

L’une des intrigues les plus utilisées depuis la nuit des temps. 

Intrigue : Le protagoniste est à la recherche d’un objet, d’une personne, d’un lieu ou d’un but. La quête est un récit qui se concentre davantage sur la psychologie des personnages que sur l’action. 

Les éléments indispensables

  • Un but clair 
  • De nombreux obstacles qui entravent la poursuite du protagoniste
  • Des compagnons de route 
  • Une quête qui doit profondément bouleverser le protagoniste et les personnages 

Une œuvre à (re)lire ou (re)voir si les bouquins sont trop indigestes : La trilogie du Seigneur des Anneaux de J.R.R Tolkien

La structure en trois actes

  • Acte I : la situation d’exposition qui dépeint un quotidien tout à fait banal ébranlé par l’élément déclencheur qui justifiera le départ du foyer 

Frodon, hobbit insoucieux qui vit paisiblement dans la Comté, reçoit à la retraite de son oncle Bilbon un anneau qui s’avère être l’anneau maléfique créé par Sauron et que ce dernier recherche désespérément.  Gandalf, magicien et vieil ami de Bilbon l’informe sur la nature de cet anneau et lui somme de quitter immédiatement la Comté car les sbires de Sauron sont déjà sur ses traces. 

  • Acte 2 : les obstacles se dressent sur le chemin du héros, ses épreuves sont censées le faire grandir 

Je ne vais pas détailler toutes les péripéties du Seigneur des Anneaux mais seulement à mon sens les plus marquantes pour Frodon :

  • La séparation avec la communauté de l’anneau après avoir été attaqué par des orques 
  • La séparation avec Sam (coucou Smeagol/Gollum) 
  • Les retrouvailles avec Sam après l’horrible rencontre avec Arachnée
  • …et bien d’autres encore 
  • Acte 3 : le dénouement et la situation finale, généralement (je dis bien généralement, ce n’est pas une obligation) le récit se termine bien pour le protagoniste qui ressort grandi de cette quête et qui retourne chez lui. L’intrigue commence et se termine chez le protagoniste. 

Frodon parvient à détruire l’anneau, il retrouve ses anciens compagnons de route et ressort grandit de la quête de l’anneau. Il retourne en Comté et finit par épouser son crush avec qui il aura des enfants. 

2. L’aventure

Intrigue : Assez similaire à la quête, l’aventure se diffère par le focus qui est davantage fait sur le voyage en lui-même que sur la destination du voyage. 

Les éléments indispensables : 

  • Un voyage dépaysant 
  • Le protagoniste n’est pas forcément bouleversé par le voyage
  • Le protagoniste est motivé par quelqu’un ou quelque chose 

Une œuvre à (re)voir : La Route d’Eldorado d’Eric Bergeron

La structure en trois actes

  • Acte 1 : Situation d’exposition de la vie du protagoniste bouleversé par l’élément déclencheur qui va le contraindre à entreprendre le voyage 

Tulio et Miguel, deux escrocs espagnols gagnent en trichant une carte du nouveau monde où se trouve la cité d’or Eldorado. À la suite d’une course-poursuite, ils se retrouvent par erreur embarqués dans un bateau qui les emmènera au bout du monde duquel ils arriveront à s’échapper. Ils arrivent dans le nouveau monde et décident de chercher la Cité d’Or grâce à la carte qu’ils ont gagnée. 

  • Acte 2 : Les péripéties qui vont dépayser le personnage et le surprendre 

Les deux escrocs découvrent ce nouveau monde, la Cité d’Or et toutes les richesses qu’elle comporte. Ils découvrent également la culture des habitants de l’El Dorado. Mais animés par leur cupidité, ils se font passer pour des Dieux pour s’accaparer les richesses du royaume. 

  • Acte 3 : Dénouement et situation finale bien moins profonds que dans l’intrigue de la quête car le plus important est le voyage. 

Miguel et Tulio quitte la Cité avec des richesses qu’ils ont emportées, pour éviter que Cortés ne trouve l’El Dorado. Ils perdent à la fin toute leur richesse mais ils ont sauvé la Cité.

3. La poursuite  

Intrigue : Intrigue classique qui met en scène le protagoniste qui poursuit quelqu’un ou quelque chose. 

La chasse est également plus importante que le but final.

Les éléments indispensables

  • un objet de poursuite 
  • Le protagoniste doit avoir des chances raisonnables d’attraper la personne ou la chose 
  • De gros enjeux qui mettent en danger le personnage

Une œuvre à (re)lire : Moby Dick de Herman Melville 

La structure en trois actes

  • Acte 1 : Scènes d’exposition des protagonistes, de l’objet de la chasse, des raisons et des enjeux 

Ismaël embarque sur un baleinier commandé par le capitaine Achab qui recherche Moby Dick, un cachalot blanc particulièrement féroce et d’une taille impressionnante, qui lui a arraché une jambe par le passé. Achab emmène son équipage dans un voyage autour du monde à la poursuite du cachalot dont il a juré de se venger.

  • Acte 2 : Série de péripéties qui éloigneront ou rapprocheront le protagoniste de sa proie et qui potentiellement le mettent en danger lui ou les gens autour de lui 

La poursuite est semée d’embûches car se déroule sur les mers entraînant accidents, noyades, tempêtes. 

  • Acte 3 : Le dénouement et la situation finale qui se caractérisent par la fin de la chasse

Le Péquod finira par sombrer en laissant Ismaël seul survivant.

4. Le sauvetage 

Intrigue : Structure assez classique où un protagoniste doit récupérer quelqu’un ou quelque chose pris par un antagoniste. Ce type d’intrigue se concentre davantage sur l’action que sur la psychologie des personnages. 

Les éléments indispensables

  • Une victime à sauver qui est généralement inintéressante  
  • Un protagoniste motivé par son désir de retrouver “sa chose” 
  • son antagoniste maléfique qui kidnappe “la chose” du protagoniste
  • Une vision très manichéenne 

Une œuvre à (re)lire ou (re)voir : Un conte où le Prince doit sauver la Princesse de la méchante sorcière

La structure en trois actes

  • Acte 1: Scène d’exposition où l’on présente les personnages + l’élément déclencheur qui est généralement la capture de l’amour du héros 
  • Acte 2 : La poursuite et les différents obstacles pour récupérer son amour 

Acte 3 : Le dénouement et la situation finale qui correspondent au combat ultime entre le protagoniste et l’antagoniste. À l’issue de cette confrontation, le protagoniste pourra récupérer son amour.

5. L’évasion 

Intrigue : Le protagoniste est retenu contre sa volonté dans un endroit clos dont il décide de s’échapper. Il s’agit d’une structure davantage axée sur l’action que sur les personnages. Comment va-t-il quitter cet enfer ? 

Les éléments indispensables : 

  • Un endroit clos dont on ne peut sortir (prison, labyrinthe, cube, maison…) 
  • Un protagoniste qui est la victime 
  • Une vision manichéenne avec des méchants et des gentils 

Une œuvre à (re)voir : la série Prison Break 

La structure en trois actes

  • Acte 1 : Situation d’exposition du protagoniste, de sa vie et de l’élément déclencheur qui est généralement l’enfermement 

Michael Scofield, ingénieur surdoué, commet un braquage pour être emprisonné auprès de son frère, victime d’une machination et condamné à mort qu’il tentera de faire évader grâce aux plans de la prison qu’il a confectionnés et qu’il s’est tatoué sur le corps.  

  • Acte 2 : Mise en scène de la captivité et des différents plans d’évasion entravés 

Le plan de Michael qui est parfait sera entravé par de nombreux événements qu’il devra surmonter le contraignant à chaque instant à paramétrer de nouveau son plan d’évasion. 

  • Acte 3 : Dénouement et situation finale qui se traduisent par la réussite ou non de l’évasion 

Michael et son frère parviennent à s’échapper avec plusieurs d’autres criminels dont certains sont extrêmement dangereux et sont recherchés par la police.

6. La vengeance 

Intrigue : Le protagoniste est victime d’un préjudice commis par un ou des antagoniste(s) dont il cherchera à se venger. Ce thème a été longtemps présent dans la tragédie grecque et a alimenté bon nombre de récits.  

Les éléments indispensables : 

  • Un préjudice (meurtre d’un proche, adultère, fausses accusations…) 
  • Choisir en se concentrant sur les actions pour se venger ou sur les raisons de la vengeance

Une œuvre à (re)lire : Le Comte de Monte Cristo d’Alexandre Dumas 

La structure en trois actes

  • Acte 1 : Scène d’exposition et élément déclencheur qui présentent le préjudice subi par le protagoniste

Edmond Dantès, jeune marin est trahi par des « amis » jaloux qui le dénonce comme conspirateur. Il est jeté en prison et parvient à s’y échapper après 14 ans de captivité. Il part à la recherche d’un trésor révélé par un vieil ami, le trouve et devient riche. À présent riche et libre, Dantès veut se venger de ceux qui l’ont trahi. 

  • Acte 2 : La vengeance et tous les plans mis à exécution pour obtenir justice 

Edmond Dantès se vengera un par un de ceux qui l’ont injustement privé de sa liberté 

  • Acte 3 : Le dénouement et la situation finale qui correspondent à la dernière confrontation entre le protagoniste et l’antagoniste. Il peut obtenir gain de cause ou non ou réussir à se venger mais au prix d’un autre de ses biens précieux. 

Dantès parvient à se venger mais est torturé par le doute sur le droit ou non de se faire justice soi-même.

7. L’énigme  

Intrigue : Cette intrigue répond à trois principales questions Qui ? Pourquoi ? et Comment ? et s’apparente généralement au genre policier. Le protagoniste qui est un enquêteur doit répondre aux trois questions que pose l’énigme. 

Les éléments indispensables

  • Un mystère 
  • Un protagoniste farouche qui cherche à résoudre l’énigme 
  • Des indices et preuves
  • Des fausses pistes

Une œuvre à (re)lire : Les enquêtes de Sherlock Holmes de Sir Arthur Conan Doyle 

La structure en trois actes

  • Acte 1 : Scène d’exposition et découverte d’un mystère qui constitue l’élément déclencheur 

Un crime a été commis dans un lieu clos avec une liste de suspects dont chacun pourrait être le coupable. 

  • Acte 2 : L’enquête en elle-même

Le protagoniste enquête rassemblant les indices disséminés dans le récit. Le lecteur tente également de comprendre le fin mot de l’histoire. L’enquête est intense. Elle doit conduire le détective sur des suspects, des fausses pistes, infirmer, confirmer des mobiles. 

  • Acte 3 : La résolution du mystère 

Grâce à une logique imparable, l’enquêteur découvre le fin mot de l’histoire en répondant aux fameuses trois questions que posait l’énigme. 

8. La rivalité  

Intrigue : Un protagoniste et un antagoniste poursuivent le même but. C’est une intrigue qui est axée principalement sur la psychologie des personnages qui doit révéler les motivations réelles des protagonistes. 

Les éléments indispensables

  • Un but commun 
  • Des rivaux à force égale 
  • Une lutte qui questionne sur leurs véritables motivations 

Une œuvre à (re)lire: Les Liaisons Dangereuses de Choderlos Laclos 

La structure en trois actes

  • Acte 1 : Présentation des personnages, de leur passé commun et de l’objet de leur rivalité, qui généralement constitue l’élément déclencheur comme une rupture dans leur relation

Mme de Merteuil confie une mission de choix à son ancien amant, le Vicomte de Valmont : user de son talent pour le libertinage afin de séduire Cécile de Volanges… pour que le comte de Gercourt qui l’a abandonnée s’en trouve déshonoré mais Valmont épris de la présidente de Tourvel, décline l’offre. Ils concluent alors un pacte. S’il parvient à séduire la jeune De Volanges Mme de Merteuil cessera de lui résister. 

  • Acte 2 : Série d’attaques et de confrontations pour déstabiliser le rival 

Les deux amants jouent la surenchère dans l’exposition de leurs exploits libertins 

  • Acte 3 : La confrontation finale, l’un des deux prend le dessus sur l’autre et obtient ce qu’il veut 

Les deux rivaux perdent chacun ce qu’ils avaient de plus cher, l’un la vie et l’amour, l’autre sa réputation. C’est une fin assez tragique une lutte qui aura entraîné leur perte.

9. L’outsider  

Intrigue : Assez similaire à la rivalité sauf que cette intrigue met en scène le combat entre un protagoniste beaucoup plus faible que son antagoniste. Le premier attire donc l’empathie du lecteur et devra faire preuve de force mentale pour réussir à terrasser son ennemi. 

Les éléments indispensables

  • Un protagoniste avec des faiblesses qui paraissent insurmontables 
  • Un antagoniste bien plus fort 
  • Une résilience du protagoniste pour s’assurer la victoire

Une œuvre à (re)voir : Film de super-héros

La structure en trois actes

  • Acte 1 : Exposition de la faiblesse du personnage et élément déclencheur qui est généralement la première confrontation perdue face à l’antagoniste  
  • Acte 2 : Préparation mentale et physique du personnage pour se renforcer et défier l’antagoniste 
  • Acte 3 : Confrontation finale avec la victoire ou la perte du protagoniste

10. La tentation

Intrigue : Le protagoniste tente de résister à une tentation. Sa faiblesse peut être une addiction, un vice, une personne, etc… C’est l’intrigue qui se concentre le plus sur l’aspect psychologique des personnages. 

Les éléments indispensables

  • Un objet de tentation fort parfois d’ordre moral 
  • Un protagoniste qui paraît faible face à cette tentation pour accentuer la tension dramatique du récit 

Une œuvre à (re)voir : L’Associé du diable de Taylor Hackford 

La structure en trois actes

  • Acte 1 : Scène d’exposition où le protagoniste est confronté à un interdit moral qu’il finit par transgresser,  incité ou non par un tiers ou par ses pulsions 

Un jeune et brillant avocat, doit faire un choix, défendre son client, un professeur, Getty, qu’il sait coupable d’abus sexuel sur une mineure, ou abandonner le procès. Cependant, il n’a jamais perdu un seul procès de sa vie, c’est pourquoi il décide de passer outre ses convictions et gagne le procès en discréditant totalement la jeune accusatrice de son client. Il reçoit alors une proposition très lucrative d’un grand cabinet d’avocats new-yorkais que Milton dirige. Sa femme, Mary Ann, le persuade alors d’accepter, alors que sa mère, une femme très religieuse, le met en garde contre les dangers que représente New York, ville de tous les vices.

  • Acte 2 : Une série d’événements découle de sa transgression et des choix qu’il a faits

L’avocat travaille d’arrache-pied et une série d’événements inquiétants interviennent auprès de son entourage conduisant à ce qu’il perde tout.

  • Acte 3 : La résolution du conflit interne

La vie lui offre une seconde chance mais il prend quand même la mauvaise décision à cause de sa vanité et de son orgueil.

11. La métamorphose 

Intrigue : Le protagoniste est victime d’un bouleversement physique ou psychologique qui le métamorphose en un être généralement exceptionnel soit à la suite d’une malédiction, d’un événement surnaturel ou à une mauvaise manipulation chimique ou technologique.  

Les éléments indispensables

  • Une métamorphose qui est extraordinaire mais comporte également des limites 
  • Lutte interne du personnage 
  • Un élément qui peut sauver le personnage du poids de cette métamorphose pour lui permettre de l’accepter 
  • Un antagoniste qui a subi la même métamorphose 

Une œuvre à (re)voir : les films de super-héros type Spiderman ou encore le personnage de Wolverine dans X-men. 

La structure en trois actes

  • Acte I : La situation initiale qui montre l’univers du protagoniste qui est bouleversé par l’événement déclencheur qui entraîne sa métamorphose (morsure, piqûre d’araignée, etc…)  
  • Acte 2 : La métamorphose est effective et le protagoniste tenter de lutter contre elle pour garder son humanité. Il apprend à la maîtriser pour ne plus qu’elle soit une faiblesse mais une force 

Acte 3 : Le dénouement et la situation finale. Le protagoniste peut être guéri de sa métamorphose, apprend à vivre avec ou en meurt.

12. La transformation 

Intrigue : Similaire à la métamorphose, excepté que le bouleversement concerne une tranche de vie suite à un événement normal (comprendre non surnaturel ou fantastique) comme dans la métamorphose. 

Les éléments indispensables

  • Un événement généralement tragique 
  • Un profond cheminement psychologique du protagoniste suite à cet événement

Une œuvre à (re)lire : Landfall de Ellen Urbani 

La structure en trois actes

  • Acte I : La scène d’exposition et rupture du quotidien banal avec l’événement tragique 

Une jeune femme est en route avec sa mère quand elles ont un accident qui coûtera la vie à sa mère et à une autre jeune fille qu’elles ont également renversée. Seulement, la jeune fille percutée avait sur elle un bout de papier avec leur adresse. La jeune femme se met donc à enquêter pour en savoir plus sur cette mystérieuse victime.

  • Acte 2 : Les péripéties qui témoignent du changement du personnage 

Tout au long de l’enquête, les souvenirs permettront à cette jeune fille de se remémorer sa mère et de mieux comprendre leur relation 

  • Acte 3 : Le dénouement final, la transformation totale du protagoniste est opérée. Il change 

La jeune fille parvient à découvrir la vérité sur ce qui est arrivé à la victime mais surtout sur elle, sa mère et sur ce qu’elle doit faire pour honorer la mémoire des deux victimes. 

13. La maturité

Intrigue : Qui peut s’apparenter aux romans initiatiques qui relatent le passage d’un protagoniste jeune (avec une vision assez naïve de la vie et de la société)  à l’âge adulte où le protagoniste maîtrise les codes de sa société et la voit sous son vrai visage. 

Les éléments indispensables

  • Un processus de maturité 
  • Un comportement modifié à cause des épreuves et déconvenues qui lui permet de voir réellement le monde tel qu’il est  
  • Une vision contrastée entre le début et la fin du roman 

Une œuvre à (re)lire : L’éducation Sentimentale de Flaubert 

La structure en trois actes

  • Acte I : Situation initiale qui présente la vie du protagoniste avant l’élément déclencheur qui va lancer le processus de changement et ébranler ses croyances sur le monde qui l’entoure 
  • Acte 2 : Les péripéties auront pour but de forcer le protagoniste à faire un choix. Apprendre de ses erreurs ou s’obstiner à résister 

Acte 3 : Le dénouement final. Le protagoniste accepte ces changements pour devenir l’adulte du monde dans lequel il évolue ou les rejette

14. L’amour

Intrigue : Une intrigue aussi vieille que le monde où deux personnages sont tombés amoureux ou vont tomber amoureux. Seulement de nombreux obstacles se dressent sur leur chemin parce que rien n’est facile en amour. 

Les éléments indispensables

  • De l’amour entre deux protagonistes 
  • Des obstacles insurmontables qui empêchent les protagonistes d’être ensemble 
  • Des émotions justes 

Une œuvre à (re)lire: Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

La structure en trois actes : 2 types de structures sont possibles, celles où le couple est déjà formé et celle où il ne l’est pas. 

  • Acte I : Situation d’exposition des deux protagonistes s’ils sont en couple et de l’élément déclencheur qui va les séparer ou les réunir (si par exemple ils étaient simples amis ou qu’ils se détestaient)

Ifemelu file le parfait amour avec Obinze au Nigéria mais le départ aux États-Unis de la jeune fille érode peu à peu leur relation. 

  • Acte 2 : Nombreux obstacles qui se dressent sur le chemin des protagonistes pour qu’ils reforment un couple s’ils en étaient un. Option : de nombreuses péripéties rapprochent fatalement les deux protagonistes qui n’ont jamais été un couple

Un événement traumatisant met définitivement fin à la relation d’Ifemelu et Obinze. Chacun continue sa vie de son côté, elle aux États-Unis, lui en Angleterre puis au Nigéria.

  • Acte 3 : Le couple se retrouve ou non, se forme ou non, à l’issue des nombreuses péripéties. Il arrive aussi qu’il puisse y avoir une fin tragique avec la disparition d’un des protagonistes.  

 Ifemelu décide de rentrer au Nigéria après quinze ans d’absence mais son amour de jeunesse est marié et père de famille. Finalement, Obinze quitte sa femme pour elle.

15. L’amour interdit 

Intrigue : Un amour impossible entre deux protagonistes à cause de conventions sociales d’ordre religieuses, culturelles, familiales, etc… 

Les éléments indispensables

  • De l’amour 
  • Un interdit moral, religieux ou social 
  • Une transgression de l’interdit 

Une œuvre à (re)lire : Roméo et Juliette de Shakespeare 

La structure en trois actes

  • Acte I : Scène d’exposition des protagonistes et élément déclencheur qui est généralement la découverte de la passion dévorante des deux amants 

Roméo et Juliette, héritiers de deux grandes familles rivales de Vérone, tombent amoureux lors d’un bal donné à l’honneur de Juliette.

  • Acte 2 : Le cœur de la relation entre les deux protagonistes. La tension est palpable et bientôt les conventions sociales ou morales les rattrapent mettant sous pression leur relation 

Ils se déclarent leur amour et décident de se marier mais l’accident mortel de son ami et le meurtre du cousin de Juliette par Roméo les éloignent vu que ce dernier est condamné à l’exil. 

  • Acte 3 : Traditionnellement le dénouement était tragique car l’amour interdit posait souvent des questions morales (adultère, inceste, etc…. ) et la tragédie permettait de châtier les “infidèles”, les “amoraux”. Aujourd’hui, il est possible de s’en affranchir. 

Roméo pensant que Juliette est morte se suicide. Juliette en découvrant son âme-sœur inanimé se suicide également.

16. Le sacrifice 

Intrigue : Le protagoniste donne un élément important pour lui (sa vie, un proche, etc…) pour de gros enjeux (sauver le monde, etc…) 

Les éléments indispensables

  • Un coût important pour le protagoniste 
  • Des enjeux énormes
  • Une transformation psychologique du personnage
  • Une motivation claire pour le protagoniste 

Une œuvre à (re)voir : Je suis une Légende de Francis Lawrence 

La structure en trois actes

  • Acte I : Scène d’exposition du personnage, de ses motivations ainsi que des enjeux importants

Dans un monde où un virus a décimé une bonne partie de la race humaine et transformé en des créatures sanguinaires une autre partie, un brillant scientifique immunisé contre ce virus, cherche un remède pour soigner les monstres survivants. 

  • Acte 2 : De nombreux obstacles se dressent sur son chemin pour qu’il atteigne son but. Le protagoniste cherchera des solutions pour régler le problème

Il réussira à capturer une mutante et fera plusieurs tests non concluants. Il perdra son chien, sa seule compagnie et désespéré se lancera dans une opération suicidaire qui le conduira à sa perte mais lui permettra également de rencontrer une autre survivante et son fils. 

  • Acte 3 : Le dénouement final est le sacrifice en lui-même. La situation finale montre les conséquences de ce sacrifice. 

Après l’intrusion des infectés à l’intérieur de la maison, ils se réfugient dans l’ultime endroit sécurisé, le sous-sol où se trouve le labo et découvrent alors que la plus récente tentative de traitement de Neville a commencé à donner des résultats positifs sur la jeune femme capturée. Après avoir interprété leur rencontre comme une sorte de signe divin, les rescapés comprennent que le moment est décisif pour le sort de l’humanité. Par un ultime sacrifice, le scientifique couvre la fuite de ses co-rescapés après leur avoir confié un prélèvement sanguin de la jeune mutante en cours de guérison.

17. La découverte

Intrigue : Un protagoniste entreprend une quête pour comprendre qui il est. La découverte est souvent associée à l’enfance ou l’adolescence. L’intrigue est principalement centrée sur les émotions du personnage. 

Les éléments indispensables

  • un processus de découverte de soi 

Une œuvre à (re)voir : The Truman Show de Peter Weir 

La structure en trois actes

  • Acte I : Scène d’exposition du protagoniste de sa vie, son moteur, etc… et l’élément déclencheur qui ébranlera son petit monde 

Truman Burbank est un agent d’assurances, marié à Meryl, qui est infirmière. Ils vivent paisiblement dans la cité paradisiaque de Seahaven remplie de gens sympathiques, de maisons identiques et de jardins bien entretenus. Truman a néanmoins envie de voyager à l’étranger, de découvrir de nouvelles choses, et surtout de retrouver une femme, Sylvia, dont le regard l’a envoûté dans sa jeunesse. Cependant tout semble contraindre Truman à rester dans la ville. Sans le savoir, il est en effet le héros d’une émission de télé-réalité qui le suit depuis sa naissance.

  • Acte 2 : Période de crise avec une lutte interne et un processus de changement enclenché. Le protagoniste rentre dans une phase d’hésitation, d’interrogation

La production tente par tous les moyens d’empêcher Truman qui se doute de plus en plus qu’il se trame quelque chose. Son existence lui paraît étrange. 

  • Acte 3 : Dénouement : le protagoniste change radicalement en bien ou en mal à la suite de révélations 

Lancé par une furieuse envie de découvrir le monde, Truman tente de quitter son monde mais est confronté à la production de l’émission qui ne veut pas le laisser partir. Dans un ultime bras de fer, il choisit enfin d’être libre et de quitter son monde imaginaire.

18. Les extrêmes

Intrigue : Le protagoniste cherche sans cesse à repousser les limites en s’adonnant à des comportements transgressifs. Ce type d’intrigue est fascinant car le protagoniste va toujours plus loin, jusqu’au point de non-retour.

Une œuvre à (re)lire : L’Assommoir d’Émile Zola 

La structure en trois actes

  • Acte I : Scène d’exposition de la vie banale du protagoniste mais avec une vision de ce qui deviendra sa plus grande faiblesse par la suite 

Gervaise qui s’habituera à boire avec sa mère parfois jusqu’à l’ivresse, décide de suivre son amant Lantier avec leurs deux enfants mais ce dernier la quitte. Elle refait sa vie et rêve d’ouvrir une blanchisserie. Elle réalisera son rêve grâce à l’argent que son voisin amoureux d’elle lui prête. La blanchisserie marche, elle est confortable. 

  • Acte 2 : Descente aux enfers progressive. Le protagoniste sombre jusqu’à perdre pied 

Gervaise fait une succession de mauvais choix qui entraînent la vente de son commerce et la fait sombrer dans la misère et l’alcool 

  • Acte 3 : Le dénouement final, le protagoniste parvient à remonter à la surface ou coule définitivement 

Gervaise se retrouve à la rue et meurt seule.

19.  L’ascension 

Intrigue : D’habitude ce type d’intrigue est très fortement lié à la vingtième intrigue qui est la chute. Mais je préfère les dissocier pour en faire ma petite tambouille. Dans la littérature, il y a de très nombreux exemples d’ascension et de chute. Cette intrigue est très centrée sur un protagoniste charismatique dont on suit le parcours jusqu’au sommet. 

Les éléments indispensables

  • Un protagoniste mémorable 
  • Un but clair 
  • Des stratagèmes pour accéder à la gloire 

Une œuvre à (re)lire : Bel-Ami de Maupassant et plus généralement les romans initiatiques 

La structure en trois actes

  • Acte I : Scène d’exposition du personnage notamment sur ce qu’il est, sa vision du monde, sa situation, etc… 

Georges Duroy, un ancien sous-officier vivant dans des conditions modestes est aidé par un ancien ami et sa femme pour se faire une place dans l’élite parisienne.

  • Acte 2 : Suite d’événements qui permettent au protagoniste de gravir les échelons 

Homme ambitieux et séducteur sans scrupule (arriviste et opportuniste) parvient au sommet de la pyramide sociale parisienne grâce à ses maîtresses et à la collusion entre la finance, la presse et la politique. 

  • Acte 3 : Dénouement et situation finale où le protagoniste est au sommet de sa gloire 

Georges Duroy accède au sommet en réalisant un mariage qui lui offre une meilleure position sociale et lui permettra de poursuivre ses ambitions. 

20. La chute 

Intrigue : La chute est la déchéance d’un protagoniste qui au sommet finit par tout perdre. 

Les éléments indispensables

  • Un protagoniste mémorable 
  • Un dilemme moral 
  • Un personnage actif 

Une œuvre à (re)lire : Gatsby, le Magnifique de Fitzgerald 

La structure en trois actes

  • Acte I : Scène d’exposition du personnage notamment sur ce qu’il est, sa vision du monde, sa situation, etc… 

Gatsby est un homme mystérieusement riche qui donne de somptueuses fêtes. Sa richesse alimente les plus folles rumeurs. 

  • Acte 2 : Le conflit interne du personnage face à la situation qu’il subit.  

Gatsby fait tout ça pour l’amour de Daisy mais ne parvient pas à trouver sa place dans son univers malgré sa richesse 

  • Acte 3 : Dénouement et situation finale où le protagoniste connaît un destin tragique  

Gatsby meurt dans l’indifférence générale n’ayant jamais été considéré comme un membre du groupe des anciennes fortunes auquel il désirait ardemment appartenir pour l’amour de Daisy.

Voilà, si vous êtes arrivé jusque-là, je vous félicite. Gardez bien en tête que ces structures narratives sont là pour vous guider uniquement. Ce n’est pas à votre intrigue de s’adapter à la structure mais à vous de moduler la structure pour qu’elle sied à votre intrigue. 

Alors qu’avez-vous pensé de ce second article ?

3 réflexions sur “Les 20 types d’intrigues universelles selon Ronald B. Tobias

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s