Corriger le fond d’un roman

En ce début d’année, j’ai un petit aveu à vous faire ; je n’aime pas la correction d’un manuscrit. C’est l’une des étapes que je redoute le plus dans le processus d’écriture et pourtant elle est nécessaire, parce que ne nous mentons pas, le premier jet est très rarement brillant sauf si vous êtes un génie littéraire et auquel cas, je suis jalouse de vous.

Quand on n’est pas dans le writing game, on ne se rend pas forcément compte de tout le travail qu’il reste à réaliser après avoir écrit le premier jet. L’ébauche est comme un diamant brut que l’on se doit de polir pour en faire un joyau. La correction (relecture, réécriture et tout le tralala) est ce qui transforme un premier jet en un véritable manuscrit.

Je n’aime pas cette partie, mais je suis tout de même passée cette phase ô combien nécessaire aussi bien pour mon recueil de nouvelles Si J’avais Su que pour Epouse-moi. C’est la raison pour laquelle (et parce qu’on me l’a demandé aussi) j’ai décidé de consacrer ce 4e dossier à la correction d’un roman.

Je vous ai déjà proposé ces 3 dossiers littéraires suivants :

Le 1er article de cette série consacrée à la correction d’un roman traitera uniquement de la correction de fond, le suivant, lui, sera autour du style et de la forme du roman.

Qu’est-ce que la correction de fond ?

Il s’agit de la correction des deux principaux piliers d’un roman : l’intrigue et les personnages. On ne touche pas du tout au style du roman, aux fautes de langage, l’orthographe, etc. non, dans cette phase, vous êtes censé vous concentrer sur l’essence même de votre roman. Vous devez commencer par cette première phase parce qu’il n’y a aucun intérêt de corriger la grammaire, la syntaxe, etc. si les scènes qui composent votre roman risquent de sauter ou d’être modifiées.

Je rappelle que cette méthode est celle que j’applique personnellement et qui pour le moment me convient si vous optez pour une autre solution, il n’y a pas de soucis, je serai d’ailleurs ravie d’en discuter en commentaires.

Comment procéder ?

Le repos

Premier point important, lorsque vous avez terminé votre premier jet, ne le touchez plus. Vous avez passé des jours (pour les plus chanceux), des mois voire des années sur ce projet, votre cerveau est encore embrumé par les intrigues, les personnages, le cadre de votre histoire. Si vous entamez la correction de votre roman, vous ne pourrez pas prendre du recul et vous passerez à côté des faiblesses de votre roman. A contrario lorsque vous laissez reposer votre premier jet, vous avez un œil frais, une pensée nouvelle, vous lisez votre roman comme si c’était la première fois. Immédiatement, les erreurs vous frapperont mieux. Donc, laissez-le ! Je sais que c’est tentant de le triturer, de l’opérer, mais faites cet effort pour éviter d’allonger votre temps de travail.

Premières relectures

Personnellement, je préfère relire une première fois à froid sans prendre aucune note comme si j’étais une lectrice lambda qui découvrait mon roman. À la fin de cette première lecture, je couche mes premières impressions. Les soucis relevés qui me viennent à l’esprit sont donc les plus marquants si même à la fin de cette première relecture, j’en ai le souvenir. Puis, je procède à une deuxième lecture où cette fois j’inscris mes annotations qui concernent les faiblesses de mon roman.

Identification des faiblesses du roman

Il faudra être très honnêtes avec vous-mêmes et noter les principales faiblesses de votre roman. Il peut s’agir d’une intrigue un peu faiblarde, de personnages mous sans réel but identifier, une histoire un peu tirer par les cheveux, etc. la liste est non exhaustive.

En fin de compte, dans la suite de cet article, il s’agira surtout de se poser les bonnes questions pour faire un diagnostic réaliste de son roman.

L’intrigue

Voici les diverses questions auxquelles vous aurez à répondre pour déterminer les faiblesses de votre roman.

  • Y a-t-il véritablement une intrigue ?
  • L’intrigue est-elle clairement identifiée ?
  • L’intrigue est-elle assez rythmée ?
  • Est-on capable aisément de dresser le schéma narratif de mon roman ?
  • L’histoire a-t-elle un sens ?
  • L’intrigue est-elle crédible ?
  • Le récit est-il dynamique ? Y a-t-il des montées en tension fréquentes ?
  • Le conflit interne du protagoniste est-il bien étoffé ?
  • Dans le cas d’analepses ou de prolepse, le lecteur pourrait-il facilement identifier à quelle période il se trouve au moment de la lecture ? 
  • Toutes les scènes font-elles avancer l’intrigue ? Une astuce, relisez chapitre par chapitre.
  • Y a-t-il des intrigues secondaires ?
  • Si oui, les avez-vous bien développées ? Avez-vous besoin de les peaufiner ?
  • La narration est-elle constante tout au long de votre roman ?

Lire mon dossier sur la construction d’une intrigue

Après vous êtes posées toutes ces questions sur l’intrigue, vous allez vous attaquez à vos personnages. Attention ces deux aspects de votre roman peuvent-être intimement liées. En effet, si vous devez mieux exploiter une intrigue secondaire, il y a de fortes chances que vous retouchiez un personnage secondaire pour lui donner davantage de consistance. A contrario, vous souhaitez étoffer un personnage que vous trouvez peu sollicité, peut-être allez-vous légèrement modifier l’intrigue pour lui insérer une place de choix. Il est donc fort probable que vous fassiez quelques allers-retours entre l’intrigue et vos personnages.

Les personnages

  • Vos personnages sont-ils crédibles, réels ?
  • Vos personnages, du mois, les principaux ont-ils un but, font-ils face à un défi ?
  • Les réactions de vos personnages sont-elles cohérentes par rapport à leur caractère ?
  • Toutes les caractérisations de vos personnages sont-elles constantes ? Par exemple, Jola a les yeux en amande, puis 100 pages plus loin elle a de grands yeux de chouettes.
  • Est-ce que les personnages ont une réelle profondeur ? Ont-ils des contradictions ? Font-ils face à des conflits internes ?
  • La relation entre les personnages est-elle claire et définie ?
  • Le nom provisoire est-il en accord avec l’environnement des personnages ?
  • Comment distillez-vous des informations sur vos personnages ? En un bloc ? Avec parcimonie ?
  • Vos personnages principaux évoluent-ils au cours de l’histoire ? Cette évolution est-elle marquée ?
  • Efforcez-vous de démontrer les caractères de vos personnages via leurs actions et leurs interactions avec les autres personnages où vous contentez-vous de dire quels sont leurs caractères ?
  • Pensez-vous que certaines précisions sur certains personnages permettraient de donner plus de corps à cette histoire ?
  • Les personnages principaux sont-ils des clichés ?

Lire le dossier sur la création des personnages de roman

Le cadre de l’histoire

  • Décrivez-vous chaque lieu, chaque personnage de l’histoire ?
  • Pensez-vous qu’une description pourrait apporter davantage de consistance à une histoire ? Par exemple, vous écrivez une scène d’horreur, pourtant, la maison hantée où se déroule la scène n’est pas assez décrite.
  • Les valeurs, les mœurs et les croyances sont-elles cohérentes avec l’époque à laquelle se déroule l’histoire ?

Lire l’article « ne ratez plus vos descriptions de roman »

Il s’agit des principales questions que je me pose lorsque je corrige le fond de mon roman. Par ailleurs, il m’arrive très souvent de procéder par une correction chapitre par chapitre pour m’assurer que le retrait et/ou l’ajout des scènes s’imbriquent bien.

Et vous, comment procédez-vous pour corriger votre roman ?

Crédit photo : David Travis sur Unsplash

8 réflexions sur “Corriger le fond d’un roman

  1. Je suis aussi de la team qui aime bien les corrections 🙂 C’est un immense travail (mes premiers jets sont vraiment désastreux) et il faut recommencer je ne sais pas combien de fois, mais c’est vraiment satisfaisant de voir son texte (et soi-même) progresser au fur et à mesure.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s