Comment écrire une nouvelle ?

Guy de Maupassant, Edgar Allan Poe ou encore Honoré de Balzac en raffolaient. Ce court récit qu’on appelle communément la nouvelle est souvent le premier exercice littéraire auquel s’adonnent les écrivains. Je ne sais pas vous mais moi au collège, j’adorais lire les nouvelles et en écrire. 

J’appréciais particulièrement celles à chute. Vous savez que c’est en écrivant qu’on devient écrivain, alors c’est tout naturellement que j’ai commencé par écrire des nouvelles quand j’ai repris l’écriture. D’ailleurs, mon premier recueil de nouvelles Si j’avais su est actuellement en cours de correction.

Je vous ai préparé un dossier autour de la nouvelle littéraire dont le premier article regroupe mes quelques conseils pour écrire une nouvelle.

Qu’est-ce qu’une nouvelle ?

La nouvelle est un genre littéraire particulier dont on prête la paternité à l’auteur arabo-persan Al-Hamadhani qui est l’inventeur de la maqâma. Un court récit arabe apparu au Xème siècle. En France, le premier recueil de nouvelles Cent Nouvelles nouvelles est apparu au XVème siècle. Mais c’est bien au XIXème siècle qu’il est popularisé.

La nouvelle, vous l’aurez bien compris est un court récit entre la micro fiction et le court roman. Elle est de 30 000 mots maximum. 

Par l’exigence de la longueur, la nouvelle est empreinte de tension, d’intensité et se caractérise par un récit concis et sans fioritures. Pour autant, le plan avant la rédaction de votre nouvelle n’est pas à négliger.

La nouvelle est une bonne entrée en matière dans l’écriture car elle :

  • Permet de se motiver à écrire : pas de frustration avec l’écriture d’un roman qui s’éternise
  • Permet de structurer ses idées
  • Permet de peaufiner son style d’écriture
  • Permet de tester ses intrigues et leur cohérence pour les complexifier pour un roman

Trouver le genre

Bien que la nouvelle soit un genre littéraire, elle peut aussi tout comme le roman s’inscrire dans un autre sous-genre. Ainsi vous pouvez écrire une nouvelle romantique, policière ou encore fantastique. Concernant la fantaisie, étant donné qu’il s’agit d’un univers totalement créé il me semble assez compliqué de l’intégrer dans un court récit au risque de ne pas donner toutes les infos au lecteur.

Concentrez-vous sur une seule intrigue

La longueur de la nouvelle vous contraint à ne pas vous éparpillez. Le récit s’articule généralement autour d’un seul événement et ne s’articule qu’autour d’une seule intrigue.

Développez un nombre de personnages limité

Pour la sempiternelle raison de la concision du récit, vous ne pouvez pas développez trente millions de personnages pour votre nouvelle au risque de perdre le lecteur. Je pense qu’il vous en faut cinq maximum.

Préparer un plan

Quelque soit la longueur de la nouvelle, ne lésinez pas sur la préparation en amont. Plusieurs de mes nouvelles ont été écrites sans plan au préalable. Je me suis tout simplement laissée porter par l’histoire mais j’estime que mes nouvelles préparées en amont sont meilleures et s’écrivent plus rapidement car je sais déjà où je vais. Je vous préparerais très prochainement un article sur comment préparer un plan pour son roman.

La nouvelle répond aux mêmes séquences narratives qu’un roman.

  • Situation initiale : exposition de l’environnement de départ de l’intrigue et des personnages
  • L’élément perturbateur : l’événement imprévu qui ébranle l’environnement du héros
  • Les péripéties : événements successifs au problème des personnages.
  • L’élément de résolution : la solution au problème
  • La situation finale : exposition du nouvel environnement des personnages

Une des astuces pour intensifier sa nouvelle est de commencer son récit par la péripétie en faisant abstraction de la situation initiale et de l’élément perturbateur. Cet exercice vous permet de commencer dans le coeur d’une action. Ce procédé rajoute de la tension en ne vous concentrant que sur la péripétie et la résolution du conflit

Finir sur une chute (ou pas)

Comme je vous l’ai dit dans le début de l’article, je raffolais des nouvelles à chute et de manière générale, j’adore être surprise quand je lis des nouvelles. Pour autant, sachez que la chute n’est pas obligatoire si vous écrivez des nouvelles. Toutefois, si vous souhaitez vous prêtez à l’exercice, voici mes conseils pour écrire une nouvelle à chute :

  • Il faut connaître par avance la fin de votre histoire pour distiller au cours de la nouvelle quelques indices à propos de la chute.

Rédigez une chute grâce à quatre types de situation que je vous illustre :

1- Une fin à l’inverse du début du récit

Par exemple : une rumeur court sur un des voisins du héros qui serait un assassin pourtant à la fin du récit ce n’est pas celui qui tue le héros mais bien celui qui le sauve.

2- Une révélation inattendue

¨Par exemple : un jeune homme fauché se laisse entraîner par une connaissance pour commettre un braquage dans une boutique de sa région et tombe nez à nez avec sa mère. Cette dernière le reconnaît et en est attristée.

Tout au long de ce récit, le jeune homme s’étend sur sa relation fusionnelle avec sa mère et sur la fierté qu’elle ressent à son égard.

3- Un changement de monde (cas d’une nouvelle fantastique)

Dans ce cas précis, évitez le simple rêve qui se finit sur le réveil du protagoniste, cette fin a été vue et revue. Si vous souhaitez malgré tout optez pour ce type de fin, travaillez-la subtilement afin d’éviter de tomber dans le cliché.

4- La mort du héros

Cette fin a également été très souvent utilisée dans le genre. Si vous optez pour cette fin. Travaillez-là également.

Mon dernier conseil : lisez des nouvelles

Voici une petite sélection personnelle pour vous familiarisez avec le genre.

Nouvelles classiques :

La parure de Guy de Maupassant

La Maison du Chat qui pelote  d’Honoré De Balzac

Nouvelles fantastiques :

Le Chat Noir d’Edgar Allan Poe

Le Horla de Guy de Maupassant

Nouvelles contemporaines :

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part d’Anna Gavalda

Afropean Soul et autres nouvelles de Leonora Miano

Si vous avez en tête des recueils de nouvelles romantiques ou nouvelles policières, notez-les en commentaires, je serai ravie de les lire également.

C’est tout pour le premier article du dossier sur la nouvelle littéraire. Retrouvez le deuxième article de ce dossier : écrire une nouvelle policière

Nous verrons prochainement les une nouvelle romantique et une nouvelle fantastique.  

Et vous écrivez-vous des nouvelles ? En avez-vous déjà publié ?

Crédit photo : Joanna Kosinska, Brown paper and black pen

15 réflexions sur “Comment écrire une nouvelle ?

      1. Je pense que c’est l’une des raisons pour lesquelles il vaut mieux faire un plan même pour une nouvelle d’autant plus pour une nouvelle fantastique. En tout cas, hâte de les lire si un jour tu les publies sur ton blog.

        Aimé par 1 personne

Répondre à Skyler Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s